vendredi 19 avril 2013

Quand on aime

British Museum.  Et je croise le regard de Bastet. Cette statue deux fois millénaires. Cette déesse. Cette grâce. Et qui, elle (et excusez cette hérésie), n'avait pas besoin de litière.

40

Un jour, on a quarante ans. Et voici l'histoire de ce jour:










                                     


                       

mardi 16 avril 2013

dimanche 14 avril 2013

One fine day

Hastings. En 10 ans de blog (eh oui, dix ans que j'ai commencé ces chroniques. .), je ne sais pas combien de fois j'ai utilisé ce titre. Il n'empêche qu'il est celui auquel je pense toujours sous ce ciel bleu qui vient comme une délivrance pour tous, quel que soit le côté de la Manche où l'on se trouve. Que tout semble simple et paisible quand le soleil brille et que l'océan de bleu est autour de nous. Et que cette ville est jolie.

Joie du voyage

Je m'habille. Pour ces 10 jours, j ai bien pris mon ipad, mon kindle, mon mac, deux disques durs, mon reflex mais je viens me rendre compte que je n ai mis qu'une seule paire de chaussettes dans ma valise. En plus de celle aux pieds, j en ai deux pour 10 jours. #40 ans

Tu te réveilles

Et tu vois que c'est une belle journée. Eh bien oui, le ciel est gris clair!

samedi 13 avril 2013

Bliss...

Dans la série 40 ans et toujours fanboy..

Mess

Je viens d'arriver dans ma famille d'accueil et je suis toujours aussi ordonné. #40 ans

Away I go

Rouen. Jamais ce blog n'aura mieux porté son nom. Que de voyages. Celui là est un retour sur Hastings mais qu'importe, il n'y a pas de distance minimum pour que le mot "voyage" puisse naître. Je compte les semaines pour la lointaine Australie, marcher dans Shanghai comme les grands explorateurs et marchands d'antan, voler par dessus les océans et parcourir la moitié de la terre. Et à ma grande surprise, les explorateurs sus-nommés n'avaient pas de wifi m'a-t-on dit. Raison de plus pour les admirer.

jeudi 11 avril 2013

Ce qui fait plaisir

Quand vous demandez de parler du monde parfait de leur monde parfait à nos élèves, ils rendent ces petits chefs d'oeuvre qui seront durs à noter. Bien souvent, plus ils sont beaux plus l'anglais laisse à désirer et il est dur de devoir rendre un 6 car en fait, à part les images, on n'a rien compris. Mais quand ils vous rendent leur travail, il y a cette chaleur et cette émotion en vous que l'on essaye de ne pas trop montrer.  Ce sont de bons moments

samedi 6 avril 2013

Tu vas au resto

Rouen. L'Enfant Terrible. Tu es fatigué. On te tend le menu et là tu l'impression d'être le pire des crétins incultes. Je n'ai rien compris aux plats que je n'arrivais même pas à imaginer. J'aurais du le demander en anglais comme on me l'a fait remarquer, j'aurais mieux compris.

jeudi 4 avril 2013

Une poussière

CE site va vous emmener là où nous n'avons jamais été. Asseyez vous devant votre ordinateur, dans le noir. Et voyagez... (http://htwins.net/scale2/)

Le Magnifique



Ce livre m'avait fait rêver, vibrer, pleurer. Il a, à jamais, imprimé en moi les thèmes qui me sont chers. Evidemment, ce n'est pas original de dire celà pour Gatsby. C'est LE film que j'attends, espérant y retrouver la force de Moulin Rouge (parce que bon, Australia, c'était un peu raté, Mr Luhrmann). En ouverture du festival de Cannes cette année.

lundi 1 avril 2013

Ma Maison

Dans ce blog de passions, je ne peux donc résister à la tentation d'y
mettre tous les symboles de mon existence. Encore merci, cher George.