mercredi 30 décembre 2009

Décalage

Jeanne d'Arc City. Les posts de fin d'année sont un peu étranges avec cette atmosphère de cycle qui finalement n'en est un que pour nous autres homo sapiens, et encore que pour ceux qui se croient les élus. C'est surtout le décalage qui frappe en cette fin d'année. Alors que la télé française nous abreuve de ces énièmes bêtisiers, ils sont maintenant agrémentés de vidéo de youtube, ce qui fait qu'en plus de l'image pourrie, on ne peut s'empêcher de dire que les "créatifs"(envoyez les rires) savent cliquer. J'ai donc repéré 4 vidéos postés sur ce blog et celles vues sur Facebook ne se comptent plus. On ajoute à celà les gags vaseux d'enchaînement, les rires forcés et arrive le sentiment d'être pris pour un crétin qui amène un click de télécommande. Mais comme on tombera sur un autre zapping avec les mêmes images et même commentaires, eh bien, on ouvre un livre.

Alors que la Chine ne cesse de nous émerveiller par son sens de la démocratie et de la liberté, que l'Iran diffuse des images de manifestation indiquant par là-même qu'il doit vraiment se passer quelque chose, je me dis que j'aime le Conseil Constitutionnel et qu'ils ne doivent pas chômer avec notre gouvernement bien-aimé. Hadopi (rires), Taxe carbone (applaudissements), que vont-ils nous faire pour 2010? Ce qui nous amène cette question cruciale.
2009, année de la teuf/meuf. 2010 année du vice? des vis? des écrevisses? de la pi....? Tant de questions qui nous prouvent que, quoi qu'il advienne, on ne va pas s'ennuyer.

Bonheur à tous and TO THE FUTURE!


Trivia: Dita Van Teese et Anne Romanoff sur Paris Première pour le 31. C'est de l'éclectisme, assurément.

jeudi 24 décembre 2009

La Maison

Ville de la Brioche.
A la Maison, on mange bien mieux. On dort bien mieux. Les problèmes s'éloignent. C'est un peu une petite île, un havre de paix, un fiddler's green (eh oui!). Surtout après un voyage de six heures. Rien n'a vraiment bougé et ce qui a été changé nous est annoncé à grand coup de trompette. Mais peu à peu, votre chambre ne devient plus votre votre chambre. On vous demande si vous allez remporter telle ou telle chose car on veut reprendre la place, bien minime pourtant, qui est occupé. Car à la Maison, la maison est bien plus grande.

Joyeuses fêtes à tous!!


Ps: Je me lève, car à la maison, on vous fait le pretit déjeuner.

samedi 19 décembre 2009

Repris chez Yahoo

On en parlait il y a quelques jours ici même. Les affaires vont bien pour Fede Alavarez

From Uruguay to Hollywood: Watch the Video

by Claudine Zap · December 18, 2009
Photo: Carlos Alvarez, Getty Images

Here's a fairy tale that could only happen in the movies. Man makes YouTube video. Goes to Hollywood. Gets pots of money and a movie deal. Except this story is true.

An unknown producer from Uruguay, Fede Alvarez, shelled out about $300 to create a cool video of a robot invasion in Montevideo, the capital of Uruguay. The four-minute short, "Ataque de Panico!" (Panic Attack) features ginormous (but slow-moving) weapon-wielding robots that blow stuff up.

We have to admit, it has pretty amazing production values. The Playlist gushed that the director may be the next Neill Blomkamp, who made the South African-based alien flick "District 9." With the blog abuzz, the South American short went viral, and has already been viewed on YouTube 1.5 million times.

Well, apparently nothing gets by Hollywood these days. The lucky duck told the BBC, "I uploaded 'Ataque de Panico!' on a Thursday and on Monday my inbox was totally full of emails from Hollywood studios." Long story short, a bidding war ensued. The offer he pocketed: A $30 million deal with Sam "Spiderman" Raimi's Ghost House Pictures. That's a nice return on investment.

jeudi 17 décembre 2009

Life fumbles the ball

Rouen, ville de dégel.
Je voulais vous parler d'Avatar mais de quelqu'un peu connu en France du nom de Chris Henry. Il y a trois semaines il se blessait et devait rater la fin de la saison. Personne ne savait qu'il ne rejouerait plus jamais et que son coeur cesserait de battre dans cet étrange accident de voiture. Je l'ai souvent écrit ici, pour un amateur de sport, les joueurs sont des acteurs, des personnages. Il y a de tout. Chris Henry était touchant pour ses erreurs passées, la nouvelle personne qu'il était devenu et le grand talent qu'il avait. Je ne me lèverai plus quand tu recevras une passe longue de Carson dans la zone d'en-but. D'autres viendront bien sur, mais je pense en ce moment à cette belle expression américaine: "Gone, but not forgotten"




Chris Henry had "finally seemingly reached the point where everything was going to blossom, and he was going to have the future that we all wanted for him and he wanted for himself. And then this tragedy cut him down",[Bengals owner] Mike Brown said. "It's a terrible tragedy that just at the time he was running to daylight, if you will, his life was snuffed out."

Deux amis

Pub carrefour?

Snow City. Publicité Carrefour, pas faite pas par carrefour mais que Carrefour veut censurer. Je pense que les bots Google seront heureux de cette répétition de Carrefour

mercredi 16 décembre 2009

Mais ça ne serait pas Noel?

Glagla city. Alors oui on gèle, on a froid, ça gèle sa mère la pute comme j'ai entendu dire un de mes Djeunz mais bon, on a encore un toit et on a une porte à fermer et ce n'est pas le cas pour tout le monde. Un homme de 35 ans est décédédans la rue à Bordeaux et je me dis que je suis plus vieux que lui et que nous n'avons pas eu les mêmes chances. D'habitude, le SDF dont on parle aux infos est celui qui a 50 ans. Là, c'est quelqu'un de notre génération qui est ainsi parti.
J'ai eu froid aujourd'hui mais c'est terminé et de manière un peu fulgurante je me dis que je suis un nanti, que nous sommes tous les nantis de quelqu'un, là, devant mon PC, avec le Cool Cat qui dort bruyamment à mes côtés. J'ai rentré les plantes et j'ai une image dans la tête. Celle que j'ai vu en rentrant près de chez moi dans un recoin, près d'une grande poubelle, des cartons qui semblaient se mouvoir d'une vie propre. Quelqu'un au loin, qui a croisé ma vie le temps d'un regard alors qu'il se préparait à passer une nuit en se faisant une maison de carton et de tissu. J'y pense et puis j'oublie comme dit Dutronc? Non. J'y pense et je n'oublie pas. Mais est-ce que je fais quelque chose en plus? Là, je préfère oublier la réponse.

dimanche 13 décembre 2009

Juste la fin du monde, encore

son nom est Fede Alvarez et je pense qu'on va entendre parler de lui. Panic Attack! est un court métrage hallucinant (sur la musique de 28 semaines plus tard)

Shopping




Cathedral City.
Les produits Marvel vintage qui était facilement trouvables sur Melbourne apparaissent en France. Mugs, sacs, (produits par Alpa) en France font donc passer ce qui était vu comme quelque chose de has-been (ou pour gamins boutonneux aux nombreux problèmes avec les filles) devient donc hype (pardon: à la mode) et tendance "alternative subculture".
Le plus drôle est qu'il est dur de les trovuer sur le web. J'ai beau taper tous les mots de recherche, je ne trouve pas l'équivalent sur Google. Mais on trouve tout de même des sites très sympas.

Le papier peint Marvel, sous toutes ses formes.

Des sacs et plein de trucs de superhéros par ici.
Bref, de moins en moins de personnes lisent les illustrés mais de plus en plus en arborent l'esthétique...
Joyeux shopping de Noel! (et essayons de ne tuer personne en faisant la queue)

jeudi 10 décembre 2009

Ned Kelly



At the end of my days when I'm called to go,
Into the open arms of the Holy Ghost,
To have lived such a life as I have known,
Fortune follows me, but I'm brave no more.

For my great mistakes I will surely pay,
I'm running low and the devil is on my trail,
When fate delivers me all I'll ask it for,
Is a place to rest and shelter for my soul.

Oh if I could spend my days,
Free from the prison of your gates,
Then I could die a happy man.

Oh if I could spend my days,
Free from the shadow of my name,
Then I could die happy man.

When I am released from this mortal load,
I'll take my leave but I don't wanna go.
When fate delivers me all I'll ask it for,
A place to rest and shelter for my soul.

Scandal Man!

Cold City. Il va vraiment falloir que les types de la section marketing qui se prennent pour des génies à 4 heures du matin se calment. Parce qu'au final le packaging façon skateboard pour Watchmen est une vraie aberration à ranger dans la DVDthèque.

vendredi 4 décembre 2009

Pas la normale activité


Sortant donc de Paranormal Activity (je vous rassure, je ne dis rien sur le film), je me suis pris à regarder autour de moi quand je suis rentré dans ma résidence et je dois reconnaître qua ça m'a fait plaisir de voir le Cool Cat car je SAIS (et Neil Gaiman l'a écrit) qu'il pourrait me défendre contre ce genre d'ennemi.
Si vous avez aimé Poltergeist, Blair Witch, Rec, (un intrus est dans cette liste, seras-tu le trouver?), vous allez vivre 1h26 de pression assez lourde. Dans la salle, se trouvaient plein de jeunes de 16/17, qui ne devait pas avoir cours je suppose car le film a fini à minuit 20. Le jeune (et surtout LA jeune) est bruyant quand il a peur mais au moins il vit celà à fond. Bon, et le plus vieux que je suis? Je dois dire que mon passé d'amateur de films d'horreur/fantastique aide. Je dois dire que j'avais deviné une fin et ....eh bien j'ai gagné! Sauf que cette fin imaginée est une des trois fins alternatives que j'ai hâte de voir. Pour tous ceux que la caméra à l'épaule fait vomir, eh bien le fait d'avoir une caméra fixe sur bon nombre de plans (celui que vous voyez sur l'affiche) limite l'effet "j'aurais pas du manger toute cette choucroute" et surtout, SURTOUT, renforce la neutralité de la prise de vue ce qui multiplie la peur par 10. La magie du cinéma opère au maximum ici. En DVD avec toutes les distractions aux alentours du téléviseur, on perd l'impression de claustrophobie qui se dégage du film. Fil à regarder dans le noir et avec un son bien poussé car plus que les images les VRAIS films qui font peur jouent avec le son, pas avec les images (Exorcist, anyone?).
Bref, ce fut une sacrée expérience de ciné, pour un film non dépourvu de défauts quand on a vu les prédécesseurs, mais qui est d'une grande intelligence. Vous aussi, sur les scènes fixes, vous passerez votre temps à regarder la porte et ce couloir empli de ténèbres.
Maintenant, au lit...........


PS: la réponse était "Qui veut la Peau de Roger Rabbit"
Posted by Picasa

jeudi 3 décembre 2009

Le souci du Cool Cat

C'est qu'il ne dit rien. Il se léchait beaucoup et je sentais qu'un truc n'allait pas. Alors je l'emmène chez le docteur des chats. Bien sur, il n'en mène pas large et le déloger de la boîte était comique à devoir la retourner comme on veut finir un paquet de lessive.
Bon, 6kg 200, 11 ans (mais il ne les fait pas et une nouvelle fois on lui fait du charme). Il se fait tripoter de partout comme un lutteur ou un catcheur qui se prend la prise du petit paquet et il ne bronche pas. Ensuite viennent donc les médicaments. Si on m'avait dit qu'en France on ne connaissait pas le prix de ceux-ci, on n'a aucun mal à se rappeler de ceux pour quadrupèdes: 135 euros (plus précisément, 98 euros, la consultation étant à 27). Quand je pense au disque dur externe que j'aurais pu m'acheter à la place! Plus sérieusement, je ne regrette pas un seul de ces euros (même les 31 euros de croquettes spéciales (glurps)) et je me dis qu'il faut avoir quelques moyens pour s'occuper d'un animal.
Et le summum dans tout celà, c'est que le Cool Cat, il a des anxiolytiques. Alors pas d'alcool ni de clopes pour lui!

jeudi 26 novembre 2009

Dont acte




Opération "zappe ton prof" dans un lycée parisien
LE MONDE | 21.11.09 | 14h33 • Mis à jour le 21.11.09 | 16h58

'est parce qu'une enseignante veut faire cours que des élèves d'une classe de terminale technologique du lycée parisien Jean-Lurçat (13e arrondissement) tentent d'en changer. Claudine Lespagnol n'est pas une débutante. A 58 ans, dont huit dans l'établissement, elle n'a plus envie que les lycéens téléphonent ou envoient des SMS pendant ses cours d'anglais. Et ne souhaite plus voir "des filles s'y maquiller, miroir en main, ou s'épiler le sourcil", situation que dénonce une autre enseignante de la même classe.

Claudine Lespagnol est, de son propre aveu, "un peu sévère... enfin, si l'on considère que leur demander de ranger leur téléphone - sans le leur confisquer, puisque nous n'avons pas le droit -, c'est être sévère". Pour certains élèves, c'est insupportable.

Le 20 octobre, ils signent - à la quasi-unanimité de la classe - une lettre au proviseur dans laquelle ils lui "conseillent vivement d'opérer un changement de prof". La proviseur aura eu beau leur expliquer son refus, le groupe ne lâche pas prise, et sous la signature "la TSTG2" - terminale sciences et technologie de la gestion - adresse une missive au professeur, à qui ils viennent de voler une clé USB.

Ils lui conseillent "de procéder à un changement d'attitude, et de cesser de faire des remarques à chaque fois que l'on a un téléphone entre les mains, car cela est une perte de temps. (...) Vous nous prenez trop au sérieux en nous engueulant à chaque cours". Singeant la rhétorique des bulletins scolaires, avant de descendre d'un cran leur registre de langage, ils ajoutent : "Si ce n'est pas le cas et qu'il n'y a aucun effort de changement de votre part, nous n'avons plus que quelques mots à vous dire : allez vous faire enc..." Mme Lespagnol a déposé une plainte pour cette lettre, les menaces verbales qui l'ont précédée, et le vol de sa clé USB.

Depuis jeudi 19 novembre, les enseignants de ce lycée de plus de 1 200 élèves ont débrayé. La proviseur est en arrêt-maladie. Lundi 23, l'inspecteur d'académie devait dire à la classe "combien ces faits sont inacceptables". Mais il reconnaît que "la sanction collective n'existe pas".

De leur côté, une partie des enseignants se trouvent bien peu soutenus par leur direction. Selon Marie-Hélène Fougeron, professeur et militante de SUD, aurait "été évoquée l'idée de changer l'enseignante d'anglais au nom de "la continuité du service public"". Reste à savoir si cette continuité du service public d'éducation, c'est d'être devant la classe ou bien d'assurer un cours.

Hebdo? non...

Même si c'est le rythme de sénateur que je prends, je dois concéder que réviser l'agrégation c'est plus de boulot que lorsque je suis en servie et quand je vais reprendre, ça va faire annonce pour la prévention routière dans le genre gros choc. On s'approche de plus en de l'échéance avec les moments de doute et de conviction. Naivement, je me disais que ne pas faire la route à Misery tous les jours m'épargnerait un peu de fatigue mais il n'en est rien et là je me dis que le temps passe vraiment.
J'aime la période que nous vivons, où rien n'est sur. Tout d'abord, on vénère les méchants. Dans l'ordre Treiber qui nous faisait penser que vivre comme dans "the village" était encore possible et notre braqueur Toni Musulin qui, au lieu d'être un robin des bois moderne, a quand même un petit côté tocard. Bon, il lui reste une chance de devenir un bon film vu qu'après son temps à l'ombre il pourra toujours utiliser l'argent qui lui reste. Ok, accordons-lui au moins le mystère (comme sa Ferrari). Mais Treiber, bon sang! Il devrait être mis en examen pour mascarade. On nous le vendait comme Indiana Jones vendait Marcus ("A l'heure qu'il est, il a peut-être déjà trouvé le Graal") mais au final, ce menteur de première (et assassin présumé surtout) s'est retiré toute oreille attentive, lui qui voulait faire de sa cavale un plaidoyer pour son innocence (et aussi pour une vigoureuse réforme de l'orthographe au vu de ses lettres). Tout fout le camp: même Dechavanne nous donne la leçon.
Je ne parlerai même pas de cette collègue d'anglais qui demande à ce que l'on ne passe plus de SMS en cours. Outre la lettre d'élèves bien merdeux qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas, à savoir des adultes, je me dis quand même qu'il devait y avoir quelque chose en plus Les SMS à passer en cours, même nos plus rebelles savent que c'est pas vu/pas pris, comme pour le maquillage et les messages. J'espère vraiment qu'il y a quelque chose qui nous a été caché car sinon, c'est le signe qu'un autre pas a été franchi. En fait si, j'en ai parlé. Et je suis de tout coeur avec elle.
On se laisse sur un peu de musique..

vendredi 20 novembre 2009

prolongations

Cheat Country. Encore Thierry Henry dont la carrière a pris un tour différent, c'est sur. Le groupe Facebook dont parlais est maintenant à 19 000 membres et on trouve toutes sortes de photos:

jeudi 19 novembre 2009

New Moon


New Moon, originally uploaded by bastylica.

Panier

Bluesky city.
Ce que j'aime dans le match de basket entre la France et l'Irlande, c'est la réactivité. Un groupe Facebook, "la main de Thierry Henry" avait 4000 membres une heure après le match. 8000 au moment où j'écris. Quelle époque.
Mais voilà pourquoi le foot ne sera jamais mon sport préféré: toujours de la place pour tricher et toujours des supporters (enfin, soi-disant..) qui ne peuvent pas fêter une victoire sans casser ou brûler..

Autre signe que tout va mal, c'est quand j'entends Madame Bachelot nous parler de l'apocalypse de grippe qui se profile. Celà ferait passer 2012 pour "Un dimanche à la campagne"..

mercredi 18 novembre 2009

Ceci n'est pas la tour Eiffel

Paris. Une semaine sans écire, je crois que celà fait longtemps que celà ne m'était pas arrivé. Week end à Lutèce avec les cousins de tous âges, avec trois générations pour profiter de ce temps qui passe et célébrer quand il ne regarde pas.
En allant sur le Trocadéro, une armée de vendeurs sénégalais ont organisé un son et lumière avec la Tour Eiffel. Cette drôle d'impression venait de leur omni-présence, s'immiscant dans les conversations pour vendre des tours Eiffel lumineuses et autres gadgets, d'ailleurs assez beaux dans la nuit. Bien sûr, celà a plus fasciné mes petits neveux (en pleine phase Starwars...) que cette vieille dame de fer. Ils en sont repartis avec deux hélices lumineuses qui leur à couté 5 semaines d'argent de poches, à savoir 10 euros.
A l'heure où j'écris, je pense que ces hélices sont déjà sur un toit.
Posted by Picasa

samedi 14 novembre 2009

Petite nouvelle pour l'homme

Tour Eiffel City. De l'eau sur la lune. Je ne sais pas si c'est 2012 ou des souvenirs de Tintin, mais ces mots me font rêver:

The spacecraft that sent a used-up rocket crashing into a crater near the moon's south pole last month uncovered "significant" quantities of water and possibly organic chemicals that may have come from comets that slammed into the lunar surface over billions of years, mission scientists announced Friday.

Nous vivons une époque technologiquement extraordinaire où nos grands-mères ne pouvaient imaginer qu'on prendrait des photos avec un téléphone dépourvu de fils.
Nos petits-enfants vivront peut-être une nouvelle conquête.
Les chanceux

samedi 7 novembre 2009

Shopping

Pluieville, encore.
Celà faisait un bon petit bout de temps que je n'étais pas passer à la FNAC quand une vingtaine de minutes à tuer m'y menèrent.
Chouette, c'est Noel, regardons un peu les coffrets amoncelés de manière obscène avec plein de prix d'arnaque, euh pardon, de prix verts.

  • Battlestar Galactica, l'intégrale: 99 euros Amazon: 75 euros
  • L'intégrale Oz: 119 (ou 109, mais plus de 100 euros ) CDiscount: 69, avec un coffret qui fait pas la hauteur d'une étagère ikea
  • Les Tudors, saison 1 & 2: 39 euros Amazon: 29 euros

En plus on échappe au monde, aux vendeurs inégaux
La Fédération Nationale de l'Arnaque Collective ne cessera jamais de m'étonner. A moins que ce ne soit le manque de curiosité des acheteurs qui veulent payer sans cesse plus cher.

Par contre, il est une chose que les éditeurs de DVD ont pu comprendre, c'est aussi le sens de l'arnaque. Je pense ne plus jamais acheté des séries dès qu'elles sortent. Avec la manie de faire des coffrets "intégrale", on se retrouve avec des saisons au prix fort. Je m'explique: Les Tudors, série que j'adore est donc à 29 euros "l'intégrale-presque", savoir la saison 1 & 2 avec la 3 qui est dans les fourneaux. J'ai la saison 1 en DVD et la 2 vaut 22 euros. Je me sens un peu floué dans l'histoire. Les amateurs de ROME savent ce que je veux dire. Le pire est à venir: tout ressort en Blu-Ray donc je sens déjà les choix à faire qui bien entendu n'iront jamais dans le sens du consommateur. Je vais aller écumer ebay et autre priceminister...

mercredi 4 novembre 2009

Zombie


Rainville. Il y a deux ans pour reprendre l'ancien post, les zombies n'étaient pas aussi populaires. En fait, la fin du monde n'était vraiment pas du tout populaire. Et surtout ils ne couraient pas.
Nous sommes dans une période ou après la magie du Seigneur des Anneaux, la magie a fait place à ce genre où nous pouvons clairement voir les restes de notre société. Des 28 jours/semaines plus tard à Dead Set (série télé anglaise où Secret Story rencontre le Jour des Morts Vivants) en passant par les opus de Romero ".....of the dead", le remake de Snyder en terminant par Zombieland, le genre est à son apogée. A quoi le voit-on? Eh bien quand le genre se décline en clin d'oeil. C'est le cas de Zombieland, un zombcorn intelligent, fait justement de références et dont on ne voit pas l'infection se propager. On est déjà dans le monde détruit et les survivants arpentent les routes. Drôle, fin, avec une apparition en guest-star assez inoubliable et des personnages attachants. Mais je m'égare un peu. Alors pourquoi on aime tant les zombies en ce moment?
Il y a ce fantasme de vivre dans un monde où tout a disparu sauf l'aspect matériel. Plus d'impôts, de travail, l'argent n'a plus cours, on peut avoir toutes les voitures que l'on veut et au fond, la folle course du monde s'est terminée nous libérant de toutes nos contraintes avec un retour à l'essentiel: manger, survivre. Plus de conflits, plus de guerres, plus de réchauffement climatique, plus de privatisation de la poste.
Plus d'état veut aussi dire liberté absolue. Vous voulez rentrer dans un magasin et exploser la devanture: c'est possible. Vous êtes libre comme l'air. Et pourtant.

Et pourtant, il y a deux ennemis. Il y a les Z. (on ne les nomme jamais dans les films, sauf Shaun) et il y a les humains. Ils sont comme nous mais ils se méfient de tout, donc de nous. Et nous faisons pareil. C'est un retour en arrière total où les choses indispensables sont rares (essence, feu, munitions voire les femmes). Se casser un bras vous condamne peut-être à mourir car les hopitaux sont par définition les premiers touchés. On y retrouve l'âme humaine sans fard. Les salauds ne sont pas en costume, ils ne sont pas "cachés" dans la société polissée: ils sont tout de suite repérés. il n'y a pas de place pour les manipulateurs. C'est survivre et rien d'autre.
Et les nouveaux juges sont les Z. Ils sont la masse, ils sont les victimes de l'échec de notre société et ils sont là pour anéantir les survivants, sans réfléchir, de manière systématique. Ils étaient des gens comme vous et moi, ni meilleurs ni pires. Ils sont l'Autre, cette victime qui était ceux que vous aimiez. Maintenant, l'Autre est devenu cet ennemi que l'on doit détruire pour survivre.
Et c'est là qu'apparaît l'exutoire que constitue aussi le genre du Z. Dans notre vie de tous les jours où les Z. n'existent pas (sauf à 7h du matin), nous avons tous ces moments où nous voulons tout casser. De la voiture de devant qui ne démarre pas, au type devant qui ne sait pas quoi choisir sans oublier celle qui nous fait partager sa vie au téléphone.
Pourtant la société nous empêche de répondre, faisant monter cette constante pression.
Dans l'univers des Z., vous pouvez répondre. A coup de barres à mine, Uzi et autres lance-roquettes, c'est pour votre survie perso et en plus on va vous applaudir. Votre courage et votre humanité seront donc les seules valeurs avec lesquelles vous serez jugés.
Là se trouve aussi un étrange parallèle: que ce soit dans l'un ou l'autre des mondes, les Autres sont toujours plus nombreux, faibles individuellement (même si soudainement tous champions de sprint pour les Z.) mais dont le nombre finira par nous engloutir et nous faire devenir l'un des leurs eux après avoir été dévoré (propre ou figuré). Ce n'est plus survivre ou mourir mais survivre ou devenir l'Autre.
Aux armes!! (et amenez ce bidon d'essence, ce casque et cette pioche)

mardi 3 novembre 2009

Ce qui change

Mist City (et caillos city aussi)
Le retour à la fac est toujours intéressant. On se projette à ce qu'on était, à cette époque sans rides, sans cheveux blancs et sans impôts. On passait son temps devant la machine à café et on écoutait son walk-man. Pas de lecteur mp3, internet faisait de drôles de bruits de modem, et surtout surtout, on ne regardait pas par terre. Je dis celà car ttout le mond en'avait pas de téléphones et en salle de travail, ça n'envoyait pas de SMS (mais c'est pas pour qu'à l'époque on bossait plus).

Il y a 10 ans, c'était mon premier voyage aux USA. Nous étions quatre à découvrir de l'autre côté et un baptême pour moi. Il y a 10 ans. Il y en a eu des marées depuis, des automnes et des hurlements de foule.
Dix ans après, mon paysage a changé. La plupart de ceux que je voyais à l'époque sont dans une galerie de photos quelque part dans un carton et accessible bien plus vite dans mes souvenirs.
Dix ans plus tard, la fantasy, la video sur internet, l'iphone, le Cool Cat dort toujours à mes côtés, je rejoue au foot, je lance encore des dés et les Bengals gagne (bon, ça c'est à confirmer).
Ce qui change? Pas les déceptions, pas les bons moments, pas les vrais amis. Ce qui change? Pas grand chose en fait, mais tellement pourtant.

Et surtout il y a dix ans, n'existait pas le grille-pain Battlestar Galactica:
et rien que pour celà, le futur, c'est super!

lundi 2 novembre 2009

Ca va couper..

Voici la liste des 25 plus grands films d'horreur de Time Magazine. Une liste intelligente qui montre que l'horreur a de nombreux visages (no 20)

A Scary History

1. Shaun of the Dead, 2004
2. Red Dragon, 2002
3. Audition, 1999
4. Braindead/Dead Alive, 1992
5. Men Behind the Sun, 1988
6. The Fly, 1986
7. Alien, 1979
8. Halloween, 1978
9. Carrie, 1976
10. Jaws, 1975
11. The Texas Chain Saw Massacre, 1974
12. The Exorcist, 1973
13. Night of the Living Dead, 1968
14. Blood Feast, 1963
15. Black Sunday, 1960
16. Psycho, 1960
17. Peeping Tom, 1960
18. Invasion of the Body Snatchers, 1956
19. Diabolique, 1955
20. Bambi, 1942
21. Freaks, 1932
22. Frankenstein, 1931
23. The Phantom of the Opera, 1925
24. Nosferatu, 1922
25. Arrival of a Train at La Ciotat, 1896

dimanche 1 novembre 2009

Autumn

Posted by Picasa

Avatar est là..(m)ouais



Petite BA en français. Je ne suis pas convaincu. Tout d'abord c'est une BA qui comme souvent raconte tout le film mais l'histoire me semble vu et revu, entre la forêt d'émeraude et Halo quoi. De plus trop de CGI tue le CGI et j'ai vraiment l'impression que c'est un dessin animé que l'on regarde à certains moments. Mais je me connais, j'irai le voir. C'est là le lot de tout amateur d'évasion.

10 pensées dominicales

Grey City.

  1. L'un dans l'autre, Halloween en France reste toujours une fête qui vient sans qu'on sache pourquoi.
  2. Braquo sur Canal + est vraiment une preuve que la fiction locale peut-être excellente.
  3. Scramble sur iphone est trop dur ou plutôt, il y en a des mots que je ne connais pas en anglais
  4. Les week-end d'automne, gris et frais semblent toujours très silencieux.
  5. Une cheminée d'intérieur serait la bienvenue ici.
  6. Trop souvent, en bon occidental, on ne fait que "vouloir"
  7. La une de Time sur le Sushi qui cause le génocide du thon rouge me fait culpabiliser.
  8. En une horrible pensée, je me dis que je mangerais bien japonais car après une soirée, c'est l'idéal
  9. Je ne vais pas lire Time aujourd'hui, du coup.
  10. Il faut toujours attendre: au bout de trois ans, j'ai enfin récupéré la saison de The SHield.
This was Halloween:

lundi 26 octobre 2009

Quelle soirée, avec un peu de tout..

Beating City. Celà fait longtemps que je n'avais pas vu une journée aussi décousue et mon équipe est du bon côté de la barrière. Et les Bengals ne m'auront pas volé 10 années d'espérance de vie cette fois.
En pause, je me disais que ce début d'année est vraiment très pauvre en séries. Il est évident que la grève des scénaristes est passé par là et plus généralement, on sort de cette période dorée. Les shows policiers tournent en rond, les shows fantastiques se perdent. Parfois au bout de quelques temps ou parfois vite (FLASHFORWARD est le vainqueur de la catégorie cette année). Alors il faut donc sortir des sentiers battus et se rabattre sur les séries anglaises.

Bon, vous me direz que je dois avoir d'autres choses à faire. C'est vrai. Mais il faut la petite fenêtre qui permet de voir au loin. On en a besoin. Ce soir les bagarres de Homo Stupidus parce qu'un match de foot est annulé me fait plonge dans un abîme de perplexité. Les USA qui sont un pays un tantinet plus violent que chez nous ne souffrent pas de ce fléau et un match est juste un moyen de se détendre, pas de tester sa virilité ou un quelconque autre sentiment qui est bien loin de la valeur du sport. Je pense souvent aux penseurs des temps antiques qui devaient quand même se dire que dans 2 millénaires, l'Homme ne serait plus ainsi. Eh bien non, il y a 2000 ans, on avait déjà atteint une certaine limite. Bien triste.

Ce qu'il faut savoir: Memory is a way of holding onto the things you love, the things you are, the things you never want to lose.

vendredi 23 octobre 2009

Winter is coming...

Rouen. Une drôle de journée. J'ai reçu une lettre anonyme lardée de fautes de français me traitant de menteur, d'imposteur et m'insultant à loisir. Bien entendu, j'ai averti qui de droit et je sais que ce corbeau courageux lit ce blog. Il/elle sait où me contacter et je lui prouverai par A+B que des années de collège, de lycée et de fac ne sont pas des mensonges. Relis mon post, Corbeau, et tu verras bien que je parle "d'autres époques". Et sache qu'au sujet de ce même post, je n'en ai eu que des compliments et par les personnes-mêmes que tu incrimines. Ecris-moi et je te forwarderai les mails, ami Corbeau qui reste caché. Et tu sais Corbeau, l'hommage que tu as inclus dans ta lettre, eh bien justement, c'est son auteur qui a eu les mots les plus amicaux quant à ce que j'ai écrit.
Je sais que celà peut vous sembler bien étrange, vous qui me lisez et qui signez vos lettres, vivant dans la franchise et la probité mais celà devait être dit.

Dans un registre bien plus gai, demain, l'heure d'hiver et nous allons basculer. J'entamerai donc mon 6ème hiver en trois ans. Amenons les bouillotes!

PS: Bientôt la 100 000 connexions à ce blog. What a ride!

mardi 20 octobre 2009

Je dis chapeau

Rouen. Clearstream.
Eh oui, il faut bien en parler, surtout de Mr Lahoud, collègue de maths (ça fait drôle d'écrire celà..). Il a eu son agreg, lui, 195éme sur 250. On nous rapporte qu'il l'a eu cette année après avoir laissé tomber sa carrière de trader. Je dis chapeau car il devait quand même savoir qu'un procès arriverait et bien sur, celà veut dire perte du concours si le casier judiciaire se remplit un peu. De plus, je pense qu'il devait avoir un tuteur puisqu'il était stagiaire mais je ne pense pas par contre que les conseils de classe, bulletins et réunions parents-profs auraient été très zen à bien y réfléchir. Chapeau encore car il doit être sacrément doué en maths mais c'est visiblement dans une autre administration qu'il va dispenser ses talents.

Mon sport aime les animaux

lundi 19 octobre 2009

On n'a plus vingt ans

Caen. Ça y est, la saison a repris. J'ai craqué et je suis retourné
à mes amours casquées. Évidemment il y a une différence. Je cours
moins vite mais je cours bien mieux. Étrange mais avant que tout ne me
soit retiré, mieux vaut en profiter. Donc même en tournant hier (pas
sur moi, avec les joueurs), j'aurais du mal à battre un petit de huit
ans au sprint aujord'hui et pour les jours à venir. Le plus ironique:
mes deux douleurs les plus fortes à savoir aux cotes et à la jambe
sont survenues lors de l'echauffement..

jeudi 15 octobre 2009

Charles Pasqua devrait faire un tour en Roumanie


car ils ont besoin de lui là-bas. Celà en est tellement étrange qu'on se demande si ce n'est pas un sketch.. Ceci était ma pause blog de la journée. Nothing more. Nothing less.

mardi 13 octobre 2009

Grain Auger

Rouen. Alors que je fais ma version sous les yeux du Cool Cat qui ne cesse de frotter son nez contre l'arête de l'écran du mac, je me casse la tête sur les "grain auger".
Grâce à Internet, je trouve ceci. Et je me compte que je ne sais pas comment celà se dit en français (j'avais cru un instant à "Tarière", mais non). Je regarde alors le Cool Cat et je lui demande comment celà se dit en non pas en français mais en chat. Il me regarde de ses yeux d'amour (je veux du thon, je veux du thon) et je devine sa réponse. Miaou Miaou. Ce qui veut dire, à peu de choses près, "grand truc qui fait du bruit". En effet, chez les chats, tout est grand ou petit, bruyant ou non. L'agreg de chat serait tellement facile en traduction. Car en plus de grand/petit/bruyant/silencieux, on a uniquement à rajouter: se mange/pas d'intérêt.
Bon, je retourne à mon Grain auger, dont la définition est : The grain auger is used in agriculture to move grain from trucks and grain carts into grain storage bins (from where it is later removed by gravity chutes at the bottom). Tout ce que je sais c'est que c'est grand, bruyant et que ça ne se mange pas comme me le miaule quelqu'un..

lundi 5 octobre 2009

Cours d'anglais

Rouen. Miséreux avec le ventre creux, je fais quelques cours particuliers. Ce matin, un coup de fil après un mail. Oui, bonjour, c'est pour l'annonce que vous avez mis à l'IUFM. On discute, il passe le CAPES de Lettres Modernes, l'épreuve est dure, et il me dit que la seule chose qu'il lit en anglais, ce sont des comics.
Quarante minutes plus tard nous raccrochons, se rappelant à peine qu'il était question de cours.
Si tout le monde lisait des comics, y aurait moins de guerre dans le monde.

jeudi 1 octobre 2009

Méandres

Rouen. Bon, c'est sur, qu'avec ce congé formation, on perd 500 euros et donc il faut faire un peu attention, surtout quand le contrôle technique se pointe à l'horizon. Vous me direz, étant plongé dans Lolita et la traduction, on n'a pas le temps de dépenser son argent (qu'on n'a pas de toute façon). Mais là, c'est fort!
Je regarde mes comptes et pas de salaire! La droite a frappé fort en cette rentrée. J'appelle donc le rectorat ce matin, à 8h49 et j'entends le message suivant " Bonjour, nos locaux sont ouverts de 8h30 à 17h30" à l'envi avec un putain de violon qui joue derrière...
Je décide de passer au-delà le standard et je tombe ainsi sur une responsable qui me guide vers la personne qui se charge de moi qui me met en attente pour parler à la trésorerie. Bref après avoir eu envie de tuer tous les violoncellistes de la terre on m'annonce la nouvelle: votre salaire a été versé à la banque dont vous n'êtes plus client depuis trois ans (alors que les dizaines de RIB que vous donnez chaque année pour vos indemnités ne semblent que participer à la déforestation mondiale). Donc, il va encore falloir attendre que le versement revienne à la Banque de France et me soit reversé. Tout pourrait être si simple pourtant mais au moins, j'ai une histoire à raconter.

samedi 26 septembre 2009

Je vous présente Datum

Datum, Dieu des dates. Souvent inactif, il considère les dates comme étant sa possession et agit quand des personnes essaient d'en fixer une. Invoqué involontairement, sa manifestation est quasiment automatique chez les plus de 30 ans (qui ont épuisé sa clémence de pouvoir se voir quand ils voulaient vers leur adolescence..) à partir du moment où ils sont trois ou plus. Une de ses formes extrêmes et très courante est appelée, "le dernier de Datum"ou "l'hexagone de Datum". Quand 5 personnes ont trouvé la date commune, le dieu capricieux frappe le 6ème qui déclare:"Mince, j'avais pas vu que......".
On raconte que le seul moyen de fixer une date est d'attendre qu'il dorme ou regarde ailleurs.

Ce dieu n'est jamais vénéré (sauf au moment ou l'on attend la réponse du 6ème) et aime taquiner:

- les joueurs de JDR et les joueurs de double de tennis (et c'est le "carré de Datum" auquel on assiste)
- les cousins qui veulent se voir un même jour

L'emblème de ce dieu des dates et des choix est un Doigt.

jeudi 24 septembre 2009

déjà jeudi?

Rouen. Gris (jusque là, c'est normal)

J'entends une pub hier qui se termine par un bref message: "produit dangereux". Est-ce que Carrefour fait des promos sur les lance-missiles et autres mines anti-personnelle? A moins que pour deux packs de C4 et de TNT achetés , le troisième est offert. Que nenni, mes amis. Le produit dangereux était de la lessive ARIEL. Celà devient n'importe quoi ces avertissements. TOUT produit est dangereux si on suit cette technique. Attention, le coton est un danger si vous le mettez dans le nez et que vous ne pouvez plus respirer..
Que dire des vibro-masseurs...


lundi 21 septembre 2009

Tout se déchire

Rouen. Un coup de fil que je pensais être pour ma fête et j'apprends la mort d'un ami de mon adolescence. Mort d'une mort qui vous fait frissonner mais il n'a pas souffert a-t-on dit. Je n'aime pas cette période car c'est un de plus, un des premiers certes, dont je revois les souvenirs en essayant de me rappeler d'autres images que celles que ma mémoire fait ressurgir. Ce ne sont plus des images claires mais un sentiment, une sensation. Effrayant.

samedi 19 septembre 2009

Utile et agréable

Rouen. Je l'aime déjà cette télé. Elle donne envie de revoir tous
les films et séries dans le grand format. Elle a même ses recettes de
cuisine intégrées dans sa bibliothèque multimédia. Ce qui fait que
quand j'ai faim, je peux la regarder et voir de la nourriture en HD.
Je m'interroge pourtant: une œuvre est belle ou non, peu importe le
support sur lequel on la regarde. Alors pourquoi cette envie de film
revient parce que j'ai un bel écran ? Peu importe, alors que je
recherche tout ce que je peux sur Lolita, ça me permet de regarder le
Kubrick et le Lynn (cherchez l'intrus). En grand.

jeudi 17 septembre 2009

Prenez la deuxième sortie

Soyons honnêtes, celà craint d'être un artiste en ce moment et Bernard Minet devrait faire attention en traversant la rue.
Ma vie d'étudiant reprend donc son cours et celà fait du bien même si j'ai mal au crâne, une vieille sensation longtemps disparue. Revenant au source, j'ai repris mes entraînements avec mes chers Conquérants et une phrase toute bête m'a inspirée ce post. Alors qu'un joueur semblait perdu dans le vestiaire bondé, je lui demande ce qu'il cherche. Il me regarde en se marrant et me dit:"Une place" puis après une pause: "Un sens à ma vie".
Et si? Et si les GPS par la magie de quelques lignes pouvaient nous aider. On fixe la destination: Boulot, vie sentimentale, santé et autres.
Peut-on fumer ? Réponse: Arrêtez dans 10 jours et faites du sport.
Une série de dessert? Prenez celui de droite, vous avez beaucoup trop mangé.
Mais les plus beaux GPS seraient ceux du sens de la vie, nous avertissant de nos rencontres.
"Celle là, tu devrais prendre à gauche en sortant, ça t'évitera des soucis"
"Faites demi-tour"
Et le plus beau serait: "Vous êtes arrivé à destination". Bien sur, pendant tout le chemin, on se demandera et râlant "mais par où il me fait passer, ce con???!!!

dimanche 13 septembre 2009

vendredi 11 septembre 2009

Mon nouveau meilleur copain

C'est donc un nouveau monstre qui est venu dans la maison avec une
caisse qui peut contenir un mois de déchets ménagers ou qui peut
servir de maison. Quel engin en tout cas où on a besoin d'être deux
et où la télécommande de deux mètres est perturbante. Je ne
mentionne pas le fait qu'une fois l'ecran alummé il fait aussi
chauffage central..

vendredi 4 septembre 2009

Quelques belles notes

Celà faisait longtemps qu'une BO ne m'avait pas touché, mis à part Mortal Kombat III

On va tous mourir!!

Rouen, et ailleurs. Septembre est là et la saison reprend. Je parle des séries, du football et de bien d'autres choses. Ah oui, une des autres choses est la rentrée mais ce n'est pas trop d'actualité. En fait, j'ai fait la pré rentrée et je vous avoue que les précautions hallucinantes pour la grippe me font rire maintenant, comme tout le monde en fait.
Entre les sommes comptables d'élèves (trois) qui entrainent la fermeture pour six jours de la classe ou de l'établissement, je ne sais plus, les cours de téléenseignement pour les élèves mis en quarantaine, les personnels à vacciner en priorité, il y a une autre variable que j'adore. En cas de suspiscion de grippe, nous pouvons isoler un élève.
"Kevin, j'ai l'impression que tu es malade, alors pose ton portable et barre toi de ma putain de salle!..euh non pardon, pose ton portable et l'équipe de décontamination va venir te chercher. Essaye de résister qu'ils te filent un coup de Taser".
Je voudrais aussi proposer de creuser un fossé derrière le bâtiment B et que l'on enterre au plus vite les morts en brulant les corps ou en les recouvrant de chaux. Je ne trouv epas ça extrême, je trouve juste que l'on doit lutter avec une rigueur extrême (allemande?) contre ce fléau. Oui, j'ai dit le mot: FLEAU. Car tous les amateurs de fantastique savent que THE STAND, traduit en français par LE FLEAU, de l'auteur Stephen King parle de la fin du monde et toute l'humanité est décimée par, par, une grippe. Avec 2012 qui arrive, on a été averti...

lundi 31 août 2009

On repart

Rouen. bon demain c'ets la rentrée ,mais quand on a un congé formation eh bien contre un échange de 500 euros de salaire je ne reprends que le 1er février. C'est donc une vie d'étudiant qui m'attend. Pas évident de devoir s'astreindre à une discipline de faire me connaissant. Tout reprend donc après ces vacances qui constituent au même titre que le premier janvier un nid à résolutions. Ce bon vieux blog est toujours là et c'est vrai qu'entre Facebook et Twitter je le néglige un peu. Mais il sera encore une chronique de mes errements "agrégiens". Je ne serai pas seul:Jane Eyre, Lolita et le Roi Lear m'accompagnent (ok, Jane pour le ménage, Lolita pour les soirées et Lear pour...euh, bon je trouverai bien un truc à faire à notre brave homme). Cette année scolaire va être des plus étranges car je vais donc travailler uniquement 10 semaines environ, ce qui m'épargnera la route et la fatigue. Je vais aussi moins voir certains amis et ça me chagrine. Je vais retourner à mes premières amours sportives caennaises. Bref, comme toujours dans la vie de Fiddler, dans le voyage, on ne va pas s'ennuyer. Même si c'est parfois ce que je souhaiterai.

TO THE FUTURE

Ce qu'il faut savoir: même si Marvel a été racheté par Disney, quand je pense à ce que Pixar pourrait faire, je me prends à rêver aux heures de gloire des Xmen en animé..

Baack



Oui d'accord, c'est beaucoup de liens en ce moment, mais faut bien préparer sa non-rentrée...


samedi 22 août 2009

Last rays of Dying days

Melbourne. C'est sur que mon titre rappellera quelque chose aux amateurs d'Explosions in the Sky. C'est à chaque fois la même chose. Les gestes sont plus lents, résignés. L'énergie n'est pas là, nos pieds sont en Australie mais la tête est quelque part entre ceux que l'on quitte et ceux que nous allons retrouver. Je discute avec mes jeunes qui, bien sur, ressentent avec encore plus d'acuité cette séparation. La nuit de Melbourne se déchire. Le cocon protecteur qui m'accueille au bout du monde loin de tous va se dissiper et la vie de tous les jours va reprendre ses droits, en bien ou mal. A chaque retour je suis changé, je le sens bien. Melbourne est le mètre-étalon de mon évolution depuis Vous-savez-quoi. Et oui, j'ai changé (et je ne fais pas de concurrence là-dessus avec avec un certain président), je revois les photos prises ici. Je repense à mon intérêt différent mais toujours présent d'un pays que j'ai appris à connaître et à aimer.
Celui qui vous dit que les voyages vous font oublier les soucis n'a bien sur pas voyagé. Vos soucis changent juste de décor et j'ai pu voir mon esprit s'alléger en ces trois ans. Etrange retraite au bout du monde pour penser et se retrouver.
Ces cinq semaines s'achèvent avec leur lot de souvenirs et d'émotions qui vont se refermer dans le livre de cet été. elles flotteront en moi avec les beaux jours de cet été lui aussi finissant et iront se poser au fond de l'océan de mes souvenirs, temple oublié que j'irais revisiter, me rappelant qui j'étais à cette époque.
En attendant, malgré ces belles considérations, il y a toujours une valise à ranger.
Tomorrow is a mystery.

Librairie Borders

Qu'est-ce donc?

Melbourne. Victoria Garden Cinema. Cette photo a été prise dans la loge "La Première" du cinéma. c'est en fait une loge VIP où comme un lounge de compagnie aérienne on atted d'être amené à notre place, avec popcorn gratuit et Coca gratuit également.
C'est en fait à l'arrière de la salle que nous situons dans des fauteuils de salon, avec si on le souhaite des personnes qui viennent  nous amener une boisson à l'heure souhaitée.
Le film était District 9 et cé'tait un chef d'oeuvre. Double expérience, donc...






jeudi 20 août 2009

Oui, bon

Ce sont ces soirées "Farewell Drink" qui dérapent. Ces soirées où je
suis en feu comme o dit ou en fait, tout part en vrille et où le
sblagues les plus outrancières font rire et choquent en même temps.
Cette soirée fut faite de crêpes, de pizza, de gestes obscènes où je
pensais ne pas être vu derrière un rideau qui était en fait
transparent. Tous riaient dans cette maison entourée par la nuit de
Melbourne.
Celà faisait longtemps que je n'avais pas fait mon numéro ainsi, et
là, j'avoue que ça m'a vraiment fait du bien.

dimanche 16 août 2009

Achat de PC et histoire du passé

Melbourne. La première chose surprenante dans JB HIFI l'équivalent de
la FNAC ou Darty sauf que ce n'est que de l'électronique est que la
question:"A combien pouvez-vous me le faire?" revient toujours, encore
et encore. On se croirait au marché. Alors ça a été le marché. Un PC,
un GPS et un lecteur DVd. Dans le lecteur DVD, une carte avec les
manipulations pour le rendre multizone. Quand je pense au temps passé
pour dézonner mon lecteur en juillet, à aller dans les plus sombres
forums pour mes manipulations de télécommande.
Demain un iphone sera acheté et ici, il est gratuit, c'est juste le
forfait qui augmente un peu. Bref, une journée chargée à ShoppinTown
le grand mall où samedi et DIMANCHE tout le monde se précipite. Bien
entendu le début de la journée fut quand même bien culturelle avec la
fameuse exposition sur POMPEI où la
reconstitution de la catastrophe a laissé tout le monde sans voix,
surtout les corps conservés par la cendre et mon esprit toujours
tourné vers mes histoires a tout de suite trouvé une jolie idée de
scénarios.


Derniers jours, dernière semaine et retour en été (car ce soir c'est soupe..)

jeudi 13 août 2009

Stop Thief!

Chroniques de voyage. J'égare souvent mais je perds très rarement. Alors peut-être que l'on va m'appeler pour me dire que l'on a retrouvé ma petite sacoche avec deux cartes bleues dedans. Maintenant, elles ne valent que le plastique qu'elles sont de toute façon. Des coups de fil et surtout cette jolie menace internet. Il y a quelques années, l'opposition aurait été inutile: cartes françaises non signées donc les commerçants n'en veulent et le code PIN, c'est jouer au loto. Mais maintenant, la fée interne peut faire ressortir ce qu'il y a de plus beau en nous, n'est-ce pas?
Sinon tout va bien malgré le renvoi d'un jeune. C'est la première fois depuis que je voyage que je fais celà et ce n'est pas de gaieté de coeur mais quand la police vous appelle et une de vos jeunes juste avant, eh bien on ne réfléchit pas. Bêtise d'ado, à savoir voler dans la boutique d'usine Levi's. Comme on me disait ici: avec votre euro, je ne comprends pas pourquoi vous volez. Celà ne va pas aider notre réputation à l'étranger, ça c'est sur..

Ce qu'il faut savoir: la densité des territoires du Nord est de 0,002 habitats au kilomètre carré.

vendredi 7 août 2009

Car tous sont différents

Le Nord. Dans ce pays où les couchers de soleil sont tous magnifiques,
dans ce pays où les couleurs explosent aux yeux, j'aime les moments de
calme qu'il offre. S'arrêter le temps d'un coucher de soleil, prendre
le temps de le regarder et l'espace de quelques instants, redevenir
semblable à nos ancêtres dans les cavernes: contempler sans rien dire
les couleurs du ciel changer...

mardi 4 août 2009

Juste pour me rappeler

Melbourne. Oui celà fait quelques jours maintenant, qu'il ne fait pas beau. On atteint les 6 dans la nuit et le "grey is the colour" comme dirait NIN. Nous arrivons à la moitié de ce séjour bien rempli et les moitiés de séjour, c'est comme le sommet en au duquel on arrive: la descente va beaucoup plus vite. Je suis étonnament sage au niveau de mes dépenses, ce qui est triste, mais je me rappelle bien des voyages où j'avais pensé celà et où j'ai exécuté ma carte bleue sur la place publique quelques jours plus tard.
Ce soir, c'est soupe comme avant hier à Warragul où une grosse tempête s'est déchaînée en plein campagne de l'état de Victoria. Et là, on se sent peu de choses.



Ce qu'il faut savoir: manger des Dragibus amène ici un étrange réconfort
Posted by Picasa

vendredi 31 juillet 2009

Une ombre

Melbourne.
Le temps passe. Aussi bien ce séjour que la série en cours sur la
capitale du Victoria. La photo a été prise au El Siglo, bar comme
seuls les anglo saxons savent en faire. Sur le toi d'un immeuble à
côté du Majestix, plus vieux théâtre de la ville. Mon galurin vissé
sur la tête qui me fait vraiment passer pour un français, j'ai pris
mon ombre en attendant mon cocktail Seabreeze.
C'est la troisième fois que je reviens ici, découvrant bien des endroits, revoyant les mêmes gens et dans ma retraite hiverno-estivale, j'ai le temps de penser. Ce petit cocon dans la nuit à l'autre bout dans ce pays que j'aime encore plus à chacun de mes voyages. Il s'en est passé des choses entre ces trois voyages qui sont autant de mètre-étalons. J'ai changé, sans vouloir paraphraser un président. Je vois le monde et les relations différemment. Discuter avec ceux qui sont pour vous des étrangers au début permet de mettre tant d'évènements en perspective et de se dire ue c'est notre lot à tous, que nous soyons dans la nuit ou le jour. Nous rions des mêmes choses, pleurons des mêmes et buvons les mêmes bières (même si eux, plus que nous quand même). Je ne retournerai pas une quatrième fois je pense, mais je sais que mon rite d'été va me manquer. Je ne m'en lasse pas comme on me le demandait. Et je réalise que quand ils me disant "you're part of the family" après avoir été traité de "sale français pervers" en riant (Ok, mes blagues en anglais sont parfois sur-traduites de ma part), eh bien celà veut dire quelque chose. Je me prends à fixer les objets pour me rappeler d'eux sachant bien que l'effort est inutile. J'essaye de gouter à ses derniers repas en célébrant cette rencontre, tout comme eux le font.

L'ombre va passer, bien sur. Comme toujours*


*Et là, soyons francs: après un cocktail corsé, quelques bières, la fatigue de la semaine et le fait qu'il soit près de deux heures, si vous vous demandez ce que veut dire cette phrase de conclusion, eh bien que je n'en ai absolument aucune idée non plus. Je la trouvais tout simplement belle.

mardi 28 juillet 2009

Prévention routière made in Oz

Luna Park

Melbourne.
L'entrée de cette foire près de la mer dans le quartier bobo hype de
St Kilda est pour tout fan de comics et du type à la chauve souris un
endroit incontournable.
Ce soir, Trivial Pursuit géant (version Oz bien sur). Je redoute les
questions sports locales.

samedi 25 juillet 2009

a picture for you

Melbourne.
Sortie dans un bar où j'ai mangé du boudin. Harry Potter en Imax, des
cocktails French Martini.
C'ets fou ce que le nom FRENCH apparaît dès que la nourriture est
impliqué. Plus précisément, ce qui est étonnant c'est que tout ce qui
est FRENCH quelque chose n'a qu'une lointaine parenté avec le pays de
Pétain, Zidane, Pasteur ou Lagaf (choisissez votre camp!)
A moins qu'il y ait une Eurpoe parallèle et que l'on ne se nourrisse à
l'étranger que d'une France qui n'existe pas. Ou tout du moins que
j'ai du mal à reconnaître. Mais, quand il est 1h30 du matin, celà nous
rappelle juste que l'on est bien loin de sa maison.

jeudi 23 juillet 2009

Couleurs et photos

Melbourne. C'est devant amazing Race que j'écris ce post d'une
journée qui fut bien remplie.
J'y ai appris d'une de mes jeunes que "une taupe était comme un
rhinocéros" alors que nous parlions du Wombat. Nous en avons ainsi
que moult serpents et araignées. Bref un séjour au zoo de Melbourne,
c'est un peu comme aller chez Walt Disney.

Un garde de sécurité a aussi son arme à feu aux toilettes, découvert
par une dame de 70 ans. Comme on e voit la vie australienne est pleine
de rebondissements.
J'en aurais voulu des rebondissements quand, après avoir entendu une
heure sur un quai de gare, je n'ai pas réalisé que les cinq trains
passés sur l'autre quai aurait pu m'emmener à ma destination finale.
Une heure de ma vie perdue. Mais la tête à l'envers...

mercredi 22 juillet 2009

Sex

Now, I have your attention

LE chef d'oeuvre

Dali

Melbourne. Aujourd'hui je suis allé à l'exposition de Dali (TRES
impressionnante) et comme les australiens manquent un peu de figures
artistiques locales, ils ne font pas se déplacer les oeuvres pour
rien.
On trouve les oeuvres les plus connues et je me suis imaginé tout ce
qui a été déballé et bien sur, ce qui se passerait si on apprenait que
l'avion qui les transportait disparaissait.
Et c'est surement parce que le transport coute cher que le moindre
carnet était à quinze dollars (11 euros pour un format iphone) ou 40
dollars (25 euros) pour un pauvre bloc-notes.
En attendant, chapeau l'artiste comme on dit..

Restent Pompéi et l'expo Starwars, vue à Paris il y a quelques temps.
Small world...

lundi 20 juillet 2009

Dans la ville

Melbourne. Nous avons passé le jour le plus chaud de juillet depuis 4 ans: 19 degrés. L'occasion de faire bien des photos, de manger des sushis, de parler du temps qui passe et de celui qui arrive..

dimanche 19 juillet 2009

Miam

Melbourne. Soirée culinaire chez un des chefs les plus connus
d'Australie, jury de l'émission "Masterchef"
Bien mangé, comme on dit