jeudi 28 avril 2011

Good Bye Michael

Michael: Any man who says he totally understands women is a fool. Because they are un-understandable. There's a wishing fountain at the mall. And I threw a coin in for every woman in the world and made a wish. I wished for Jan to get over me. I wished for Phyllis a plasma TV. I wished for Pam to gain courage. I wished for Angela a heart, and for Kelly a brain. 
"Michael, how can you appreciate women so much but also dump one of them?" You mean, how can I be so illogical and flighty and unpredictable and emotional? Well, maybe I learned something from women after all. 

mardi 26 avril 2011

Un big bang

Nrj12: comment peut-on encore justifier le doublage des sitcoms quand on voit la calamité, le désastre des voix de The Big Bang Theory. Cette série est le vibrant plaidoyer pour les sous-titres quand on entend Sheldon parler. Ecoeurant.

Quelques mots quand même

Celà quelques jours/semaines que le blog se transforme en photoblog. En hommage à ceux qui ne sont pas en vacances, ce lever matinal baigné de soleil où il ne manque que l'ami Ricoré. En me plongeant dans de saintes lectures (Time, Elle et des photocopies de cours) je découvre mon horoscope qui me prévoit rencontres et surprises amoureuses. De l'imprévu à chaque coin de rue donc, ce qui me fait plaisir mais surtout sourire ironiquement.
Dans ce Elle annonciateur de bonne nouvelle, donc, il y a aussi un article sur Kate Middleton et j'espère vraiment pouvoir regarder ce mariage si je ne suis pas sur la route. Entre le guide de Xavier L. sur comment découper sa famille (et les 2 chiens, le salaud!) et faire la une des journaux et Mr K. sur comment être un chef d'état aimé et aimant en 120 coups de mortiers, un peu de rêve avec un beau prince et une belle roturière fait toujours du bien. Bien sur, dans les contes nous avons la garantie "vécurent heureux". La mention "beaucoup d'enfants" est un ajout français qui n'existe pas en anglais. Nous sommes bien plus réconfortés à l'idée de savoir que le Prince met sa misère à la Princesse bien régulièrement que nos amis anglais. Finalement avec le temps qui passe je deviens de plus en plus anglophile, faisant faux bond (mais pas trop quand même) à amours américaines. J'espère que mon horoscope ne parlait pas de celà en fait...

dimanche 3 avril 2011

Insufficient Memory


Le gris du dimanche a pris la place du bleu du samedi. Mon cerveau se
repose de "la téléologie de l'entropie" (oui, je sais. Quelqu'un va
passer maintenant dans vos rangs avec un chapeau..). Bref ce fut une
belle journée où j'ai inauguré la terrasse et ses tables. Cette même
table qui a provoqué mon retour au statut de célibataire a vu l'union
des pensées. Oui, vous lisez bien, la table qui unit, a été la source
de ma séparation. Welcome to my world. (Quant à celle à l'autre bout de
l'histoire, elle a repris sa vie comme avant, pas un gros changement
en fait. It speaks volume). La chaleur de l'orientation au sud a fait
que la phonologie fondait un peu et que les accents priamires et
secondaires avaient tendance à flotter. Mardi, le rideau va se lever.
Be with us, O Lady Fortune




A new World

J'avais oublié la vraie couleur de mes mugs...

samedi 2 avril 2011

.

"Don't desert me"
Far from The Madding Crowd

As is the spring to the earth

For you there's rosemary and rue; these keep
Seeming and savour all the winter long.
The Winter's Tale, 4. 4

WASP - The Idol ( HQ )


The Crimson Idol qui a bercé nos nuits vampiriques. Bien des années plus tard, il n'y a guère que la coupe de  cheveux qui a vieilli (et les bandeaux de tennis). Quant aux paroles, toujours aussi belles, littéraires avec cette phrase que j'ai toujours aimée: Can you see the prisoners in my eyes?
Cette chanson a tout et est un message.


Will I be alone this morning
Will I need my friends?
Something just to ease away the pain
And now I never see the loneliness
Behind my face
I am just a prisoner to my faith

If I could only stand and stare in the mirror would I see
One fallen hero with a face like me
And if I scream, could anybody hear me
If I smash the silence, you'll see what fame has done to me

Kiss away the pain and leave me lonely
I'll never know if love's a lie
Ooh - being crazy in paradise is easy
Can you see the prisoners in my eyes?
Where is the love to shelter me
Give me love, love set me free
Where is the love, to shelter me
Only love, love set me free
Set me free