lundi 31 août 2009

On repart

Rouen. bon demain c'ets la rentrée ,mais quand on a un congé formation eh bien contre un échange de 500 euros de salaire je ne reprends que le 1er février. C'est donc une vie d'étudiant qui m'attend. Pas évident de devoir s'astreindre à une discipline de faire me connaissant. Tout reprend donc après ces vacances qui constituent au même titre que le premier janvier un nid à résolutions. Ce bon vieux blog est toujours là et c'est vrai qu'entre Facebook et Twitter je le néglige un peu. Mais il sera encore une chronique de mes errements "agrégiens". Je ne serai pas seul:Jane Eyre, Lolita et le Roi Lear m'accompagnent (ok, Jane pour le ménage, Lolita pour les soirées et Lear pour...euh, bon je trouverai bien un truc à faire à notre brave homme). Cette année scolaire va être des plus étranges car je vais donc travailler uniquement 10 semaines environ, ce qui m'épargnera la route et la fatigue. Je vais aussi moins voir certains amis et ça me chagrine. Je vais retourner à mes premières amours sportives caennaises. Bref, comme toujours dans la vie de Fiddler, dans le voyage, on ne va pas s'ennuyer. Même si c'est parfois ce que je souhaiterai.

TO THE FUTURE

Ce qu'il faut savoir: même si Marvel a été racheté par Disney, quand je pense à ce que Pixar pourrait faire, je me prends à rêver aux heures de gloire des Xmen en animé..

Baack



Oui d'accord, c'est beaucoup de liens en ce moment, mais faut bien préparer sa non-rentrée...


samedi 22 août 2009

Last rays of Dying days

Melbourne. C'est sur que mon titre rappellera quelque chose aux amateurs d'Explosions in the Sky. C'est à chaque fois la même chose. Les gestes sont plus lents, résignés. L'énergie n'est pas là, nos pieds sont en Australie mais la tête est quelque part entre ceux que l'on quitte et ceux que nous allons retrouver. Je discute avec mes jeunes qui, bien sur, ressentent avec encore plus d'acuité cette séparation. La nuit de Melbourne se déchire. Le cocon protecteur qui m'accueille au bout du monde loin de tous va se dissiper et la vie de tous les jours va reprendre ses droits, en bien ou mal. A chaque retour je suis changé, je le sens bien. Melbourne est le mètre-étalon de mon évolution depuis Vous-savez-quoi. Et oui, j'ai changé (et je ne fais pas de concurrence là-dessus avec avec un certain président), je revois les photos prises ici. Je repense à mon intérêt différent mais toujours présent d'un pays que j'ai appris à connaître et à aimer.
Celui qui vous dit que les voyages vous font oublier les soucis n'a bien sur pas voyagé. Vos soucis changent juste de décor et j'ai pu voir mon esprit s'alléger en ces trois ans. Etrange retraite au bout du monde pour penser et se retrouver.
Ces cinq semaines s'achèvent avec leur lot de souvenirs et d'émotions qui vont se refermer dans le livre de cet été. elles flotteront en moi avec les beaux jours de cet été lui aussi finissant et iront se poser au fond de l'océan de mes souvenirs, temple oublié que j'irais revisiter, me rappelant qui j'étais à cette époque.
En attendant, malgré ces belles considérations, il y a toujours une valise à ranger.
Tomorrow is a mystery.

Librairie Borders

Qu'est-ce donc?

Melbourne. Victoria Garden Cinema. Cette photo a été prise dans la loge "La Première" du cinéma. c'est en fait une loge VIP où comme un lounge de compagnie aérienne on atted d'être amené à notre place, avec popcorn gratuit et Coca gratuit également.
C'est en fait à l'arrière de la salle que nous situons dans des fauteuils de salon, avec si on le souhaite des personnes qui viennent  nous amener une boisson à l'heure souhaitée.
Le film était District 9 et cé'tait un chef d'oeuvre. Double expérience, donc...






jeudi 20 août 2009

Oui, bon

Ce sont ces soirées "Farewell Drink" qui dérapent. Ces soirées où je
suis en feu comme o dit ou en fait, tout part en vrille et où le
sblagues les plus outrancières font rire et choquent en même temps.
Cette soirée fut faite de crêpes, de pizza, de gestes obscènes où je
pensais ne pas être vu derrière un rideau qui était en fait
transparent. Tous riaient dans cette maison entourée par la nuit de
Melbourne.
Celà faisait longtemps que je n'avais pas fait mon numéro ainsi, et
là, j'avoue que ça m'a vraiment fait du bien.

dimanche 16 août 2009

Achat de PC et histoire du passé

Melbourne. La première chose surprenante dans JB HIFI l'équivalent de
la FNAC ou Darty sauf que ce n'est que de l'électronique est que la
question:"A combien pouvez-vous me le faire?" revient toujours, encore
et encore. On se croirait au marché. Alors ça a été le marché. Un PC,
un GPS et un lecteur DVd. Dans le lecteur DVD, une carte avec les
manipulations pour le rendre multizone. Quand je pense au temps passé
pour dézonner mon lecteur en juillet, à aller dans les plus sombres
forums pour mes manipulations de télécommande.
Demain un iphone sera acheté et ici, il est gratuit, c'est juste le
forfait qui augmente un peu. Bref, une journée chargée à ShoppinTown
le grand mall où samedi et DIMANCHE tout le monde se précipite. Bien
entendu le début de la journée fut quand même bien culturelle avec la
fameuse exposition sur POMPEI où la
reconstitution de la catastrophe a laissé tout le monde sans voix,
surtout les corps conservés par la cendre et mon esprit toujours
tourné vers mes histoires a tout de suite trouvé une jolie idée de
scénarios.


Derniers jours, dernière semaine et retour en été (car ce soir c'est soupe..)

jeudi 13 août 2009

Stop Thief!

Chroniques de voyage. J'égare souvent mais je perds très rarement. Alors peut-être que l'on va m'appeler pour me dire que l'on a retrouvé ma petite sacoche avec deux cartes bleues dedans. Maintenant, elles ne valent que le plastique qu'elles sont de toute façon. Des coups de fil et surtout cette jolie menace internet. Il y a quelques années, l'opposition aurait été inutile: cartes françaises non signées donc les commerçants n'en veulent et le code PIN, c'est jouer au loto. Mais maintenant, la fée interne peut faire ressortir ce qu'il y a de plus beau en nous, n'est-ce pas?
Sinon tout va bien malgré le renvoi d'un jeune. C'est la première fois depuis que je voyage que je fais celà et ce n'est pas de gaieté de coeur mais quand la police vous appelle et une de vos jeunes juste avant, eh bien on ne réfléchit pas. Bêtise d'ado, à savoir voler dans la boutique d'usine Levi's. Comme on me disait ici: avec votre euro, je ne comprends pas pourquoi vous volez. Celà ne va pas aider notre réputation à l'étranger, ça c'est sur..

Ce qu'il faut savoir: la densité des territoires du Nord est de 0,002 habitats au kilomètre carré.

vendredi 7 août 2009

Car tous sont différents

Le Nord. Dans ce pays où les couchers de soleil sont tous magnifiques,
dans ce pays où les couleurs explosent aux yeux, j'aime les moments de
calme qu'il offre. S'arrêter le temps d'un coucher de soleil, prendre
le temps de le regarder et l'espace de quelques instants, redevenir
semblable à nos ancêtres dans les cavernes: contempler sans rien dire
les couleurs du ciel changer...

mardi 4 août 2009

Juste pour me rappeler

Melbourne. Oui celà fait quelques jours maintenant, qu'il ne fait pas beau. On atteint les 6 dans la nuit et le "grey is the colour" comme dirait NIN. Nous arrivons à la moitié de ce séjour bien rempli et les moitiés de séjour, c'est comme le sommet en au duquel on arrive: la descente va beaucoup plus vite. Je suis étonnament sage au niveau de mes dépenses, ce qui est triste, mais je me rappelle bien des voyages où j'avais pensé celà et où j'ai exécuté ma carte bleue sur la place publique quelques jours plus tard.
Ce soir, c'est soupe comme avant hier à Warragul où une grosse tempête s'est déchaînée en plein campagne de l'état de Victoria. Et là, on se sent peu de choses.



Ce qu'il faut savoir: manger des Dragibus amène ici un étrange réconfort
Posted by Picasa