samedi 30 mai 2009

Blast from the past.

Rouen. Bon, eh bien, c'est arrivé. Je savais que ce jour viendrait et bien entendu, comme on ne lit pas l'avenir, ça arrive quand on ne s'y attend pas. J'avais longtemps pensé à ces "retrouvailles" eh bien, comme on dit "you've got a plan until you get hit in the face". O que celà fut vrai. De la distance, de la gêne, de la froideur des deux côtés et un drôle de pincement.
La langue française est étrange: j'ai beau avoir écrit "drôle", il n'y avait pourtant pas un éclat de rire à l'horizon.

Non Sequitur: Je suis allé avec ma doulce au fameux Dock76, enfin, fameux à Rouen. Dans cette ville, ce qui ouvre est rare mais ce qui est en travaux est légion. On rajoutera aussi à cette catégorie ce qui est mal fini. En y entrant j'ai eu l'impression de me retrouver dans les malls américains mais il faut avouer qu'à part Album, je n'ai pas trouvé trop de nouvelles enseignes, plutôt du doublon qui va encore une fois faire que Rouen va chnager ses flux de déplacements. L'ensemble fait toutefois un peu vide (et pas tout à fait fini) mais le point de vue architectural est assez sympathique.



PS: les bars à l'extérieur comme le Comptoir des Docks sont un délice de chaleur (et de coups de soleil..)

lundi 25 mai 2009

speechless



Susan Boyle. Cette fille est extraordinaire. Elle est sorti d'un conte de fées. Littéralement. Quand on voit tous ses connards prétentieux qu'on oublie 3 mois plus tard, on trouve donc quelqu'un, dont le jury se moque car elle n'est ni glamour ni spécialement charismatique et qui, dès la première note, met tout le monde d'accord. Elle nous fait regarder nos pieds en se disant que c'est une belle leçon qu'elle vient de nous donner. Car en la regardant, qui n'a pas ri? Qui ne s'est pas dit: où sont-ils aller la chercher?
Dans une époque qui est la notre, cette simplicité, cette grâce semblent tellement surprenants que quelque part, elle en est décuplé. Nous pouvons encore être surpris, et dans ce monde cynique, celà un étrange bien...

dimanche 24 mai 2009

Ces choses qui durent



Vendée. Certains noteront la serviette, je le sais. Mais il est de ces endroits où l'ont peut faire une pause dans le fracas de notre route. On peut juste s'allonger, sentir l'odeur du sable et des pins, entendre la langage des vagues et se laisser aller, se laisser aller, se laisser aller...



Posted by Picasa

vendredi 22 mai 2009

Vue du matin

Barbatre. Se reveiller et voir cela en ouvrant les volets fait partie
de l'équation si complexe au bonheur. J'en suis convaincu.

dimanche 17 mai 2009

Les mots du dimanche

Rouen. De retour. Ca y est, mon retour CEI s'est fait. Un week-end dans un centre équestre qui m'a fait du bien. qui m'a fait pensé à autre chose. Autre chose de quoi? Eh bien, c'est fou comme une somme de petites contrariétés mises bout obscurcissent votre horizon. Celà maintenant bien longtemps que je sais que notre voyage prend bien des détours et parfois, entre deux îles, tout semble flou et incertain. On se replie alors sur ce qui est sur, sur ce qui ne peut pas changer. Bien souvent, il s'agit de choses qui viennent de nous, car par définition les gens chanent et déçoivent. Alors je pense donc en ce moment à Melbourne, je pense à l'ailleurs et tout comme L. en un temps ancien, je me pose des questions.
Bien sur, quand nous avanceons, nous rencontrons des écueils mais ces écueils nous forment. Parfois ce qui nous a soutenu nous tire vers l'arrière et il faut donc prendre une décision. Bien sur, on se pose des questions sur les conséquences. On sait que l'on survivra mais il y a eu tant de changements, tant de tempêtes que l'on aspire tout de même à un peu de repos.
L'heure des choix arrivent, à tous les niveaux. De nouvelles pages demandent à s'écrirent et quand nous arrivons à la fin d'un chapitre, la longueur de ce dernier ne compte plus. Ce qui compte c'est la nouvelle page, même si les premiers mots sont les plus dures à écrire.

PS: pour Nicole Kidman, passer de Chanel à Schweppes, c'est quand même dur, quoi qu'on en dise.
PPS: En Afghanistan, je n'aimerais pas être une femme. Terrible reportage sur la 6 néanmoins.

jeudi 14 mai 2009

déjà jeudi??

Rouen.
entre deux rendez-vous annulés, la fin de l'extraordinaire In Treatment, des billets achetés à 10 heures et perdus à 18, on ne voit guère le temps passer pour une semaine qui ne restera pas dans les annales. Le temps passe, court, vole et s'enfuit...
Et Lolita est ma nouvelle meilleure copine..

jeudi 7 mai 2009

Voyage?

Misery.
Discussion avec une mère d'élève au sujet du voyage à Portsmouth

-Mais comment est Portsmouth.?
-Vous savez, c'est comme Caen à peu près [même si je dis plus ça pour rassurer,car c'est loin d'être le cas en fait]
- Ah vous savez, je ne connais pas Caen. Je suis allé une fois à Bernay et une demi fois à Evreux, je suis allée à la Sécu.

Je suis chanceux. Vraiment.

mercredi 6 mai 2009

Illustration

Heureusement que les vaches n'ont pas d'ailes.

Liverpool. Rouen. Misery. Vous vous appelez Nelson. Vous vous prenez une balle française après une bataille où vous avez arrêté Napoléon. On ramène votre corps dans un tonneau de rhum. On vous célèbre dans un pays entier. Tout ça pour quoi, à la fin? Pour servir de poste d'observation à un oiseau qui va vous chier dans le cou pour le reste des années à venir. Tragique destin

Posted by Picasa

lundi 4 mai 2009

Marre du spam

Rouen.

www.mailinator.com est assez fabuleux. Le nombre de fois où nous devons notre adresse devient de plus en plus croissant. Alors maintenant, je rentre whatever@mailinator.com.
Je vais ensuite sur mailinator, je rentre whatever et je vois le mail d'activation/d'enregistrement qui apparaît. Et hop, le tour est joué.

dimanche 3 mai 2009

S'il ne devait en rester qu'une...

Rouen. "Well, I'm home' comme disait Sam. J'ai pris cette photo pour illustrer les 1200 photos prises en 15 jours. Aujourd'hui n'a pas été une bonne journée mais le soleil se couche et demain sera surement plus clément. J'aime ce coucher de soleil et ses promesses. En fait, ce sont surtout les promesses que l'on se fait qui comptent mais peu importe. La beauté du moment fait passer tous les mensonges.
Demain, retour à la normale..
Posted by Picasa

Jouer pour les Dallas Cowboys