vendredi 23 décembre 2011

Je l'épouse

La première à se prèsenter comme cela, eh bien, c'est dans le titre. C'est ça, l'attractive world..

lundi 19 décembre 2011

Ho HO HO


Dernière publicité pour l'Iphone avec le bon vieux Père Noel. Alors pour moi, celà sera la montre FOSSIL derrière la vitrine. Et pour le reste..eh bien, je vais aller au sport

Changement

Voici donc le nouvel homme le plus cool du monde. Kim Jung Un (qu'on appellera John) va pouvoir pécho sévère avec sa position prestigieuse. En tout cas, Bouboule (autre surnom possible) devrait faire attention à ce qu'il mange. Si la Corée du Nord souffre de famine et d'embargo, il semblerait qu'il arrive bien à se procurer des spéculos et autres loukoums.

dimanche 18 décembre 2011

Parfois on sait

Dans la vie, on sait parfois que quelque chose ne va pas. Il y a un malaise, le sentiment que les choses ne sont pas comme elles devraient être. Un sentiment confus sur lequel on ne peut mettre des mots. C'est ce questionnement éternel qui fait qu'un jour les choses seront enfin dans l'ordre et que le bonheur sera à notre portée.

vendredi 16 décembre 2011

Adele - ''Someone Like You''

Les élèves sont plein de ressources et je me dis que parfois, je ne suis pas si loin d'eux.





I heard, that your settled down.
That you, found a girl and your married now.
I heard that your dreams came true.
Guess she gave you things, I didn't give to you.

Old friend, why are you so shy?
It ain't like you to hold back or hide from the lie.

I hate to turn up out of the blue uninvited.
But I couldn't stay away, I couldn't fight it.
I'd hoped you'd see my face & that you'd be reminded,
That for me, it isn't over.

Nevermind, I'll find someone like you.
I wish nothing but the best, for you too.
Don't forget me, I beg, I remember you said:-
"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead"
Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead, yeah.

You'd know, how the time flies.
Only yesterday, was the time of our lives.
We were born and raised in a summery haze.
Bound by the surprise of our glory days.


I hate to turn up out of the blue uninvited,
But I couldn't stay away, I couldn't fight it.
I'd hoped you'd see my face & that you'd be reminded,
That for me, it isn't over yet.

Nevermind, I'll find someone like you.
I wish nothing but the best for you too.
Don't forget me, I beg, I remember you said:-
"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead", yay.

Nothing compares, no worries or cares.
Regret's and mistakes they're memories made.
Who would have known how bittersweet this would taste?

Nevermind, I'll find someone like you.
I wish nothing but the best for you too.
Don't forget me, I beg, I remembered you said:-
"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead"

Nevermind, I'll find someone like you.
I wish nothing but the best for you too.
Don't forget me, I beg, I remembered you said:-
"Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead"
Sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead, yay yeh yeah


Que d'eau..

Rouen. Mon lycée est le seul de France à avoir un cours d'eau en son sein et ce petit pont (pas de bois) n'en menait pas large ce matin. Il a même été fermé ce soir.
En attendant de le revoir en mars, ce sont les vacances. Elles commencent avec une soirée finale de Koh Lanta et avec un match annulé dimanche. Que faire un dimanche après midi de vacances? Aller revoir ce d'oeuvre qu'est Hugo Cabret? Aller prendre un verre de vin chaud? Tant de choix. Même si je préfère la pluie, la grande neige de l'an dernier avait quand même plus de classe..

jeudi 15 décembre 2011

La nuit

Rouen.

La nuit, le Cool Cat rêve. Il rejoint son domaine. Il rejoint ce qu'il était, avant. La nuit, dans ses songes, la Cool Cat se métamorphose. Et enfin, il renonce au thon. Du moins, je l'espère.

mercredi 14 décembre 2011

Hugo

Ce n'est ni le Boss ni...bon je vois pas qui d'autre mais Hugo Cabret était un livre que je voulais l'an dernier pour Noel. Il faut savoir attendre visiblement car il est sorti cette semaine et en 3D VO à l'UGC, et par Martin Scorcese, excusez du peu.. Et quand on habite aussi près que moi d'un cinéma, eh bien, ce serait un crime de ne pas profiter de l'occasion et de ne pas aller le voir ce soir.
En attendant la fin de cette période scolaire, c'est un peu comme si c'était les vacances, non?

mardi 13 décembre 2011

Les planètes sont alignées

Rouen. Va-t-il se passer quelque chose demain? Enfin? Je pense que tout tend vers celà. Pourquoi? Parce que je n'ai attendu que 5 minutes au service de retrait des achats à la Fnac, que je n'ai attendu que 5 minutes à la caisse de Darty pour ma nouvelle imprimante quand l'ancienne a rendu l'âme. Ah, j'oublias. Ce matin, malgré la poste en grève j'ai récupéré en 5 minutes aussi mon colis.
Something is in the Air...

dimanche 11 décembre 2011

Quelque chose m'embête


C'est ce que l'on appelle une publicité qui caresse les sens. Tout y est beau et léché et toujours aussi "weird" pour un parfum. La mannequin y est belle et finalement tout va bien.


En fait non. Je trouve étonnant de donner un nom de parfum à un affaire criminelle des plus sordides et marquantes de la fin des années 40. Car pour moi le Dahlia Noir, c'est elle, Elizabeth Short une jeune femme de 23 ans, à l'existence tragique et à la mort abominable. James Ellroy en a écrit un superbe livre où le glamour n’existait pas. Le film fut médiocre mais on ne peut que ressentir une profonde compassion pour Miss Short.  Alors est-ce une sorte de sublimation pour Miss Short qui souhaitait devenir actrice ou quelque chose d'étrangement nauséeux?


C'est ici juste une des photos parmi les abominables prises par la police à l'époque. Et après vu les autres, comment peut-on faire le rapport avec un parfum?
American Horror Story l'a aussi mise en scène à la recherche de la gloire il y a quelques semaines. Elle fait partie de la fiction, indéniablement, d'un panthéon de culture alternative rendant hommage à cette terrible histoire. Jamais, au grand jamais, un parfum ne me viendrait à l'esprit. Ferait-on cela au victime de Landru, au petit Gregory? Décidément, je suis gêné.



Three days

Semaine faite de cartes, de victoires et de défaites.
La citation du jour hier soir en soirée:
Moi: je vais regarder koh lanta en replay
L'"autre" (on appréciera ma discrétion): ah, oui, c'est Martin qui a été éliminé.

On verra si je suis éliminé mercredi soir..

jeudi 8 décembre 2011

Etrange

Pourquoi ce sont les femmes qui décident de rompre trois fois sur quatre ? Pour le sociologue François de Singly qui publie un livre sur le sujet, elles surinvestissent une relation qui finit d'autant plus par les décevoir. Avec la romancière, Véronique Olmi, "experte en mécanique du couple", ils décortiquent ce phénomène de société.

– Dans 73%des cas, les femmes prennent l’initiative de la rupture. Sont-elles plus exigeantes ? Ou plus courageuses ?


François de Singly .– Historiquement, les hommes ont toujours cloisonné leur vie : leur carrière, leur plaisir, leur bonheur... La reconnaissance de l’autre leur est toujours venue de l’extérieur. Les femmes, elles, n’étaient là que pour le bonheur du conjoint...  Même si ça n’est plus le cas, elles investissent beaucoup plus d’espoir dans le « conjugo ». Et sont plus facilement déçues. La différence, c’est qu’aujourd’hui elles n’hésitent plus à rompre, même avec de jeunes enfants à la maison.


Véronique Olmi. – Elles ne se satisfont pas de la désinvolture masculine. Dans ma pièce Une séparation, l’héroïne, Marie, reproche à Paul sa négligence : « Tu m’as gardée auprès de toi par esprit d’étourderie. » Elle lui reproche d’avoir banalisé cet amour, donc de l’avoir tué. Dans mes romans, les hommes s’accommodent d’une forme de tendresse. Pas les femmes !
La crainte de la routine


Dans vos romans, précisément, les femmes sont infidèles, prennent la décision de quitter l’autre, partent sur un coup de tête... Elles ont un comportement assez masculin...


V. O. – C’est vrai. Pour moi, les femmes tranchent, sont courageuses et décidées. Mais j’ai du mal à parler au pluriel... Je ne suis pas sociologue, je décortique la subtile mécanique d’un couple pour essayer de la comprendre mieux. Une chose est sûre : quand la passion faiblit, les femmes partent.

F. de S.–
Vos héroïnes sont très proches de celles que j’ai rencontrées dans la vraie vie. Aujourd’hui, on ne se sépare pas pour les mêmes raisons. Hier, le clash survenait pour cause d’adultère. Aujourd’hui domine la crainte de la stagnation, de la routine, qui nous rend transparents l’un à l’autre... Si les femmes décident de rompre, c’est parce qu’elles se sentent piégées par une réduction identitaire : elles sont toujours mères, épouses, mais ne reconnaissent plus vraiment dans les yeux de l’autre leur singularité et leur liberté de femme.



C’est donc d’abord une revendication qu’on pourrait qualifier de féministe ?


F. de S. – Féministe et individualiste à la fois. La montée des divorces, depuis trente ans, découle du double mouvement de libération des femmes et de l’individu – donc du « je » dans le couple. Les femmes décident de la séparation le jour où elles ont l’impression d’être freinées dans leur progression ou d’être traitées comme une « extension de la gazinière » ! Elles cherchent dans la séparation à poursuivre leur développement personnel.
 La sauvegarde du soi


Mais comme le disait un commentaire: elle oublie de dire que dans des couples ou le mari gagne mois de 2000 € le nombre de divorce est de 38 % mois dans les couples ou le mari gagne plus de 5000 € par mois le nombre de divorce descend a 15 %
Et 70 % quittent leur mari pour un homme ayant une meilleure situation ...

Faut vraiment que je fasse des ménages en plus...

mercredi 7 décembre 2011

Amour, again


Un cinéma à Alençon. Dans mon souvenir une veille de rentrée. Horizons Lointains avec une scène d'anthologie sans effets spéciaux. La partition de John Wiliams fait vibrer les chevaux (à 2:22 surtout..). Shannon (Nicole Kidman) et Tom Cruise nous embarquent dans cette belle histoire "comme on n'en fait plus"

I will be back - Music from "The English Patient"

Les grandes histoires d'amour sont faites de tragédies, n'est-ce pas? Ici Gabriel Yared (oscar lui aussi pour la musique), Scott Thomas et Fiennes nous font vibrer dans cette histoire impossible durant la Guerre. Je me rappelle que j'écrivais pour Wraith à l'époque et quand nous nous sommes assis, que la lumière s'est éteinte, j'ai su que j'avais ma musique..

Summer of '42



Je me rappelle bien sur de la voix française. J'étais à Alençon quand j'ai vu ce film pour la première fois et en revoyant cet extrait, je me rappelle encore ce passage quand il raconte que son copain avait cassé sa montre, qu'ils avaient attaqué 5 fois le poste des garde-côtes..Encore une influence.

‘Life is made up of small comings and goings. And for everything we take with us, there is something that we leave behind. In the summer of ’42, we raided the Coast Guard Station 4 times. We saw 5 movies. And we had 9 days of rain. Benji broke his watch. Oskie gave up the harmonica. And in a very special way, I lost Hermie, forever.’

Thomas Newman -The Whistle Stop Cafe


Après avoir ce film qui parle de gens, de rencontres autour d'un endroit, c'est ainsi qu'est née la maison de Luc, quelque part nulle part dans nos imaginations (mais près d'une falaise quand même)

A River Runs Through It ------ Ending


Continuons sur notre lancée. J'espère ami lecteur que tu as du temps. "Et au milieu coule une rivière" est un des films à m'avoir marqué, embrassant des thèmes qui me sont chers. La photographie, les acteurs et cette histoire simple et touchante se ponctuent par ce magnifique monologue.

Benjamin Button - Letter to his daughter



For what it's worth: it's never too late or, in my case, too early to be whoever you want to be.
There's no time limit, start whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing.
We can make the best or the worst of it. I hope you make the best of it. I hope you see things that startle you. I hope you feel things you never felt before.
I hope you meet people who have a different point of view.

I hope you live a life you're proud of, and if you find that you're not, I hope you have the strength to start all over again.

Benjamin Button - end

Et celle avec qui je vieillirai jouera au piano ses belles notes de ce film somptueux.
La sérénité sortira de ces notes et je pourrai fermer les yeux, certain que le voyage est fini. Je poserai ensuite mon regard sur elle, transformé en sourire. Some people.

Love is All - Roger Glover and Dio.


Ce qui me faisait peur dans ce clip, c'était le crapaud qui mangeait le criquet , mais je ne peux m'empêcher d'avoir un grand sourire. Je suis pourtant convaincu que ce clip était en fait un test pour savoir si les couleurs de votre écran étaient bien réglées.

Hair - Let the sunshine



Continuons my walk down Memory Lane. En plein dans mon programme de civilisation qui me donne envie de retourner à SF pour aller voir mon ami Scallione et aller voir Haight Ashbury (qui a bien changé, à l'évidence). Je me rappelle de Hair, du 33 tours qu'avaient mes parents et surtout du héros qui rentrait dans l'avion. Scène frappante à travers les années et un final somptueux pour une chanson dont on a perdu l'origine.
Ps: elle est dure à chanter, mais c'est un signe de bonne humeur
Pps: les paroles ne veulent pas dire grand chose en fait...

Et un autre ce soir



Salut, où que tu sois.
Dans quelques instants, je vais regarder ce film que nous avons vu tous les deux ensemble il y a bien des vies de celà. Il n'est pas bien connu mais nous avons vibré et ri devant lui. Le blu ray vient juste de sortir et même si je sais qu'il aura vieilli, on retrouvera Lothar et les aventures échevelées de Cliff. Et il sera teinté du souvenir, une madeleine de Proust à lui tout seul.
Une époque d'innocence et d'étages à monter qui revient parfois me voir, surtout quand il fait froid. Il y avait peu de mètres carrés mais la vie était devant nous. Et pour la première fois depuis longtemps, je pèse mes mots en employant cette expression.
Je décolle bientôt.

La photo du jour

Je suis tombé sur cette photo qui raconte tant et fait tant imaginer.

mardi 6 décembre 2011

Hollister à Rouen

Le magasin a ouvert il y a moins d'une semaine et il me rappelle les USA. Je ne pensais pas y aller aujourd'hui mais j'avais envie d'un bon verre de vin chaud pour me rappeler de bons souvenirs et le froid m'a découragé pour le sport. Je rentre donc dans les fameux Dock et dans le magasin conçu par des vampires. La pénombre et la musique sont plus stressantes qu'autre chose et quand une jolie blonde s'anime d'un magnifique sourire et vous dit "Hey! What's up! Welcome to Hollister", j'en ai presque sursauté. Américaine assurément, je me suis retrouvé en pensées outre atlantique(s) quand, dès que vous mettez un bout de pied dans un magasin, vous avez droit à cet assaut de politesse agressive. Je lui réponds en bredouillant, cherchant à savoir si elle était française se la jouant ou vraiment de là-bas.
Je m'enfonce ensuite dans les ténèbres mais comme je n'avais pas mes lunettes infra-rouge, je n'ai pas pu tout voir. Je repasserai plus tranquillement et je serai préparé psychologiquement au choc de l'accueil.

Ps: c'est un temps à frites, à vin chaud et à tout ce qui nous rappelle que nous ne sommes pas équipés pour le froid, à marcher côte à côte et se tenir chaud. Mais qu'est-ce que j'attends, moi?

samedi 3 décembre 2011

The Walking Dead à Rouen

C'est à peu près ce que je suis de corps et d'esprit depuis ces derniers jours. De ce fait, la magie de l'iPhone permet de transformer une photo en un autre univers. Un qui est encore moins peuplé que le lien. Comme on le sait, c'est la qualité qui compte en la matière.

jeudi 1 décembre 2011

Un petit point

En plein dans l'excellente série, enfin pas excellente mais tellement
plaisante qu'est REVENGE (et que leur site est moche...). Et tout cas, ce mélange de Gatsby et du Comte de Monte-Cristo et donne envie de jouer au loto et d'aller les rejoindre pour prendre un verre au Stowaway.
En attendant, je me promène avec 500px pour ipad et je trouve quelques
gemmes comme ce genre de photos qui appellent l'imagination.
Quand je vais quitter Rouen, c'est par là que j'irai. Un pas après
l'autre. Aidé par son sourire.

lundi 28 novembre 2011

Lumière

Rouen. La fatigue d'un lundi. Une couverture, du thé, Braquo. Ça fait oublier le pv pour stationnement, autre chose et la semaine qui s'annonce.

jeudi 24 novembre 2011

Pas de dinde

Je me rappelle de mes Thanksgiving aux USA. Le souvenir est là et bien vivace. Je me fais donc mon petit Thanksgiving à moi. Le match de Detroit, un petit repas amélioré. D'habitude on dit les grâces et on remercie ceux autour de la table et dans sa vie. Bon, quand on tout seul dans son appart et autour de sa table, ça va plus vite et c'est un peu triste quand même de ne rien partager.

Genus

La seule, la vraie édition du Trivial Pursuit où tu comprends même pas les questions...

mardi 22 novembre 2011

Call of the Night





My angel clipped wings I know
Wonders in darkness on grimey ground
In a forest unclean unsound
Everything everything's gone wild
Make land for the cows to graze
Leaflets scatter around to advertise sell out
A swamp in it hands stretched out
To catch a passing dime
Donations to the rich widened
Pavements for the poor
Somewhere else to lie
But my friend the carriage door
Stands slightly ajar
And I know clipped wings make uneasy flight
But we've got to reach
Chorus :
A place where the feast never ends
A moment when the music celebrates
And a time when darkness belongs
To night skies and nothing else
Nothing else -No-
Tomorrow my spirit seen
Fears today my mind
Soul aches so deep
Always craves my body to reach

samedi 12 novembre 2011

mardi 8 novembre 2011

Il était une fois

Voilà donc ma nouvelle marotte dans le monde d'instabilités qui m'entoure. Alors que la nuit et le froid sont là, il faut bien se mettre au chaud plus d'une heure en coup de vent dans lit et c'est Once Upon a Time qui prend la relève. Bienvenue à StoryBrooke, ville où les personnages des contes vivent sous une malédiction lancée par la Reine (méchante bien sur, et jouée par Lana Parrilla qui a bien changé depuis Boomtown). Bien sur, ils ont lu Fables mais quelle évasion et surtout quelle intelligence d'histoire. On sent que les scénaristes (de Lost, pourtant) s'amusent et c'est un vrai délice partagé. Sombre, beau, touchant, drôle, OUT est une vraie réussite (pour l'instant, bien sur...)


lundi 7 novembre 2011

Monday ( ou le titre de post le plus original..)

Petit test de Instacam qui est une sorte de Instagram du pauvre.
C'est en plein effort pour le requinquer après mon arrêt d'une semaine signé par le médecin que je l'essaye. Bref, je pense qu'elle ne va pas rester longtemps que mon téléphone. Mais venir dans ce club et voir la personne à côté de moi lire A Game of Thrones, tome 3, eh bien ça donne le sourire.
Ci-dessus, mes puissantes jambes en action..

vendredi 4 novembre 2011

Si c'est vraiment le cas

Le suédois est une langue qui est comme leurs meubles. NJUT est quand même un mot qui veut dire beaucoup de choses.

Une bonne nocturne

Au pays des amoureux qui se font des nids où la poussière n'existe pas et où l'on ne dit que très brièvement que ce que vous achetez pèse 50 kg et où les rideaux que l'on achète sont vraiment trop transparents (mais d'un très beau bleu). C'est la vie au pays des boulettes de viandes...

lundi 31 octobre 2011

Un peu de calme

Ca ne donne pas forcément envie d’envahir la Pologne, ça me fait penser à Mélancholia qui est quand même un des grands films de cette année 2011 (après Transformers 3, il ne faut pas déconner non plus).

Colours

samedi 29 octobre 2011

Retour vers le futur

Rouen. Alors que je regarde la dernière application de photos iPad, que vois-je? Un clone de mon Cool Cat, quelques années plus jeune. Je pense qu'il m'a caché cette existence. Et je lui en veux doublement de ne pas m'avoir présenté sa charmante compagne.

Carnaval de lumière

lundi 17 octobre 2011

On y est

La saison est là. Le froid automnal est là au matin et revient le soir. On a envie de passer la soirée au chaud devant la télé ou devant un livre à se sentir protégé par son petit chez soi.
"Crazy Stupid Love" ce soir sur mon écran, Steve Carell pour me faire sourire, la crêpière récupérée, le temps des clémentines est à nouveau ici.

mercredi 5 octobre 2011

C'est fou ce que l'on apprend de la vie

Avec une facture de voiture. Tu hésites à t'acheter un canapé Ikea mais quand on te dit qu'il y en a pour 357 euros, eh bien tu n'hésites pas. (heureusement que l'iPhone 4s est une déception...)

jeudi 29 septembre 2011

Fiddler's Green

Peut mieux faire pour tout ce qui est travaux manuels avec un pu*** de massicot

Sportivement

Un bon moyen de lutter contre ma panne d'eau chaude est d'aller au sport pour pouvoir me doucher. C'est une technique comme une autre et celà vaut mieux que l'énergique réveil arctique de ce matin.
Bien sur, ajoutons à celà une panne de ventilation (et un trou d'air de 200 euros à venir), ma voiture est devenue soit un sauna, soit une chambre froide, au bon vouloir de Dame Nature.
Et comme je le signalais ailleurs, deux contrôles pour deux voyages en bus, c'est un bon ratio. Mais quand on est un honnête citoyen, on ne craint pas la main de la justice.
Donc, il n'y a pas à dire, je surfe sur le succès!