jeudi 24 décembre 2015

Il y a un an

Bretagne. Il y a un an, une petite photo était montrée à notre famille. A mes deux grands-mères qui ne l'ont pas reconnue et à ma belle-famille qui l'a vu bien vite.
Il y a un an, quand la Terre était au même endroit par rapport au soleil, tout était joie et ma grand-mère me demandait "comment t'as fait". Ce Noël, nous serons le même nombre à table. Il y aura les joies et les rires. Mais c'est une petite chose de 5 mois et 6 kg qui en sera l'origine. Dans toutes cete bonne humeur, nous aurons chacun cette pensée, furtive ou non: si Mammie pouvait la voir...

jeudi 17 décembre 2015

Une fin qui ne finit pas

Grâce à l'incompétence d'une agence LCL de Rouen, nous n'avons pas encore la maison. Les derniers jours de 2015 ont donc ce goût étrange de l'attente et de cet entre-deux univers.
Ce qui ne change pas, c'est le Christmas Carol des Muppets que je fais avec les élèves et qui marche toujours autant. Cette séquence me replonge dans les Noël passés de mon lycée où j'ai passé les 10 premières années de ma carrière et dont je garde un si tendre souvenir. Le fait de changer chaque année maintenant se rappelle à moi dans son aspect le plus dur à vivre. En étant partout et nulle part, il n'y a plus de "famille de profs" comme celle que j'ai pu connaître pendant cette décennie et qui a toujours été là quand ça n'allait pas trop.
Et cette journée de repas de Noël dont je ne ferai pas partie une nouvelle fois dans mes établissements actuels me ramène à eux. Comme les fantômes des Noëls passés.

dimanche 6 décembre 2015

Le Coeur de la mer

Pas un seul "journaliste" qui parle du film "Au Coeur de l'Océan" (tiens, le joyau de Titanic..)ne signale qu'il est l'adaptation du livre "The Heart of the Sea" de Nathaniel Philbrick. Et non, cela n'a pas inspiré Melville pour Moby Dick. Il s'agit juste de la fin du roman qui a été inspirée par le drame. Et au-delà de la baleine, l'aventure humaine de l'Essex vaut pour ce qui s’est passé APRES...Le livre est un chef d'oeuvre, hommage à une autre époque. Ce livre m'avait retourné, à m'imaginer sans cesse si j'avais été à leur place. Il m'avait marqué car l'auteur ne tombe pas dans le sensationnel ou le gore. Il parle tout simplement de cette horrible tragédie mais qui fut aussi un exploit marin. Il m'avait marqué car il montre bien que nous sommes si peu de choses et que dans notre confort à allumer la lumière tranquillement quand on veut et à prendre une boisson dans le frigo, on ne sait pas/plus notre chance.





Et voici le documentaire qui me l'a fait découvrir il y a si longtemps (sous le nom de "Sur les traces de Moby Dick" sur Arte.

jeudi 26 novembre 2015

Premier et dernier Thanksgiving

Rouen. Beaucoup de choses se croisent ce soir. Premier Thanksgiving pour la petite créature et dernier dans cet appartement. Cela peut sembler drôle de fêter cela mais cela me rappelle mes voyages et grâce à internet, on peut être partout à la fois.
J'aime aussi le côté simple d'être ensemble auprès d'un bon repas. Bien sûr, le match des Lions n'est pas pour me déplaire mais il y a ce petit quelque chose en plus que m'apporte cette fête. Toute la semaine j'y ai pensé et même si demain je dois aller en cours, eh bien j'ai l'impression d'avoir été de la célébration. Et quand tous mes sites sont américains, quand mes mails sont de la promo de site Us, on ne peut s'empêcher d'en faire un peu partie. Alors, entre mon americanophilie, ma technolophilie et ma footballophilie, je ne vois pas comment il en aurait pu en être autrement..

vendredi 6 novembre 2015

Cela continue et tant mieux

Rouen. 5h14 du matin et j'ai passé une nuit blanche à regarder mes petits Bengals gagner leur 8ème match d'affilée.  Cette fatigue douce heureuse qui ce soir se transformera en grosse fatigue est ce qui ne change pas. Le match en anglais qui flotte dans mon cerveau embrumé.
Et pendant les dernières minutes qui défilaient, j'ai commencé à retourner sur le Web et je suis tombé sur le fantastique dessinateur Nicolas Delort. Et dans un moment de parfait équilibre mais deux univers se sont côtoyés.

dimanche 11 octobre 2015

Un géant de fer

Rouen. L'automne est là et avec cette saison le football, le jour qui cède trop vite la place à la nuit et les premiers frimas (que j'aime ce mot). Le Géant de Fer fait la photo de ce post car il est représentatif de mon imaginaire. Il fait partie de ce que j'avais découvert dans mes fertiles années caennaises et il n'est jamais parti. Non pas que j'y pense tous les jours bien sûr mais dès que sa photo réapparaît (pour l'édition Blu-Ray), il me fait autant vibrer. Et cela vaut aussi pour tant d'oeuvres "enfouies" dans mes années, dans le champ de mes découvertes fictionnelles. Je ne sais pas si je suis une créature d'habitude mais entre le jeu de rôles, le football américain ou le comics, ce sont autant de passions qui rythment mes saisons depuis près de 25 ans. Et dans ce flot, ils sont bien nombreux ces Géants de Fer à être autant d'oasis ou de havre de repos.
Bien évidemment ces havres sont de moins en moins fréquentés depuis que la petite princesse est là, mais je sais toujours où ils se trouvent. Et c'est là le principal.

dimanche 27 septembre 2015

Retour à la fac

J'oubliais aussi ce moment de vendredi quand je suis retourné à la fac dans un bel amphi où j'avais été étudiant. Mais cette fois de l'autre côté du bureau...
En arrivant sur le campus, j'ai été bien accueilli. Il ne manquait plus que la musique d'un certain générique. The Crow knows...

On remarquera l'énorme nombre de voitures, signe de début d'année..

Projections

Rouen. C'est drôle tout cela. A regarder le temps et les épreuves que j'ai pu traversées, j'imaginais que la période que je vis serait faite pour moi de temps à écrire des posts bien sentis sur ma nouvelle vie de père.  Après tout, le titre de ses chroniques informatiques est tout à propos. Le BabyGirl (BG) est un mystère dans lequel on voyage. "Pourquoi elle pleure, là?", "Pourquoi elle dort, là?" Bref c'est l'autre voyage qui celui de l'absence de temps. On m'avait averti, il y avait un gros panneau dans la chambre d'accouchement: TOI QUI ENTRE ICI, TU AURAS LA JOIE. MAIS C'EST TOUT.

J'aurais dû lire un peu mieux les lignes en bas du contrat, et écouter les amis. Mais tout n'est pas noir. Mon appart est devenu une caverne d'Ali Baba dans le sens où nous n'avons plus de place et que livres et autres affaires continuent à affluer. Heureusement, la maison sera là en hiver et j'imagine (naïvement, à bien y réfléchir) pouvoir passer des week-ends bien paresseux à regarder ma bibliothèque et ses trésors. Malédiction de celui qui est passionné.

Le jeu me manque également, voir les copains et s'évader . Mais tout n'est pas noir. Car il était écrit sur le panneau, tu auras la joie. Et là, ils ne mentent pas car chaque petit sourire, chaque petit changement est un moment de grâce. Evidemment ils ne parlaient pas des explosions de couche.

Ainsi donc est cette nouvelle vie, chère chronique. On dort peu, mais on rigole bien.  A très bientôt.

dimanche 6 septembre 2015

Let there be light

Et la lumière fut!


(Retrouvé dans mes brouillons non publiés, ce post est celui qui devait être publié LE jour même..)

lundi 24 août 2015

De retour ou presque

Bretagne. Sous la pluie.
Les vacances s'arrêtent et ma série de 10 étés par-delà les océans s'est arrêté depuis le 18 juillet. Mais alors que le petit bout de chair et de sang (et aussi de plein de trucs bizarres dans la couche) grandit pour dépasser les 60 centimètres, c'est un peu comme si je revenais de l'étranger.
Ajoutons à cela une cure de 4G et Wifi en ma chère île de Noirmoutier, mon cérémonial estival en prend un coup. Et pour longtemps.
Le jeu et le football vont se trouver quelque peu affectés par cette nouvelle donne mais je me dis que cela me permettra de lire un peu plus. Ou pas en fait. Ou encore moins, je pense.
Quant aux séries télé, je comprends maintenant ceux qui me disaient: "mais comment trouves-tu le temps?". Je les comprends. Parce que soudainement, le temps disparait comme tant de papillons que l'on avait devant soi. Ils étaient là et ont disparu.
Ce fut un été de coupure. Je n'ai pas écrit, je n'ai pas produit la moindre chose si ce n'est du sommeil (et de la fatigue). L'avantage d'être dans ma retraite vendéenne est que c'est unmonde à part qui se crée et cela faisait bien longtemps que je n'y avais pas passé autant de temps.
Cet endroit est celui où les choses ne changent pas.

jeudi 30 juillet 2015

Nous refaisons surface.

Un peu.
Nous sommes toujours dans la grande tempête du sommeil manquant et si la joie est là, la contemplation de la nuit aussi. On apprend à parler bas et à passer des moments entiers à comater où à regarder cette petite créature adorable.

Et en se promenant à Saint Malo avec le bébé panda, j'ai donc vu cette pizzeria au nom bien singulier. Les repentis sont partout.

vendredi 17 juillet 2015

Quelques jours avant ...(again)

Photo prise hier à 41 degrés à la piscine. Tim Riggins est allé en prison et un nouvel ordinateur a été acheté. Et elle ne vient pas.

mercredi 15 juillet 2015

Quelques jours avant..encore, encore..

Un milkshake dans l'attente. Des élèves en terrasse. Un soirée avec les amis. La chaleur qui va revenir. Et nous attendons. Encore et encore. Mais nous ne faisons que nous rapprocher vers ce New Horizon.

mardi 14 juillet 2015

Quelques jours ...encore

Et pendant ce temps...On peut voir la beauté dans l'univers. On lui dira que jamais photo aussi précise de Pluton n'avait été prise quelques jours avant qu'elle ne naisse..

lundi 13 juillet 2015

Quelques jours..toujours

Ainsi notre vie continue en attendant de changer. Dans ces derniers jours il fait gris et il y a une légère pluie d'été.  Le président de Nintendo vient de disparaître, la CAF fait le pont et est donc vraiment injoignable. Tous ces petits détails qui s'accumulent et que nous oublierons bien vite.

vendredi 10 juillet 2015

Quelques jours..encore

La date prévue est le 19. En attendant, continuons comme avant. Bien sûr il y aura une période de flottement mais encore plus d'histoires à raconter. En attendant..

jeudi 9 juillet 2015

Quelques jours avant le grand changement

Instants. Pensées. Routine. Encore quelques jours avant le grand Voyage. Et cette fois ce n'est pas un avion que je prendrai.

lundi 22 juin 2015

Tic tac

Rouen. Alors que tout le monde me dit de prendre des forces avant l'arrivée de ma next gen,le sommeil me fuit. Mon genou operé me donne certes l'occasion d'être déjà en vacances mais point de royaume de Morphée ou d'Hypnos. Alors je pense. Et je crois que les pensées d'une personne qui cherche le sommeil sont loin d'être les plus agréables et bucoliques. Le tic-tac virtuel d'une pendule imaginaire se fait entendre dans mon imagination embrumée et bien que tout mon corps et mes sens me disent de dormir, cela m'est impossible.
Je pense à cette croisée des chemins. À ce que j'ai fait, à ce que je voudrais faire, à ceux qui ne sont plus là et à celle qui va arriver.
Étonnamment (ou pas), j'ai envie de me lancer dans pléthore de livres et autres projets rolistiques. Je vais découvrir les joies que bon nombre de mon âge ont déjà pu découvrir, ce qui fait de moi un "late bloomer" plein d'autres expériences. Mais il y a aussi certaines personnes qui ont tout vécu et qui ne pourront pas d'être ici, emportées par le tic-tac. Et quand le tic-tac de la petite commencera, on pensera assurément à celui qui s'est arrêté il y quelques mois de cela. Et là, cette nuit, entre ces deux tic tacs du passé et du futur, il y a le silence. Un silence si bruyant que je n'arrive pas à dormir.
Vivement demain.

mardi 19 mai 2015

Numéro 23

Rouen.
Je ne parle pas du film avec Jim Carrey mais du nom de chaîne le moins original au monde.
Et je me retrouve à regarder depuis 3 semaines la chaîne du tatouage. On connaissait les Simpsons sur W9 mais là c'est la folie.
C'est sympa, un drôle d'univers que celui des candidats mais entre Ink Master, LA Ink et autres (où le doublage dit "Tatoo" au lieu de "tatouage"). Mais une fois que j'aurais vu tous les episodes des différentes saisons qui sont diffusées n'importe comment, je pourrais m'interroger sur l'utilité de cette chaîne..

jeudi 7 mai 2015

Changements again..

Mon télescope m'attend. Je m'équipe et me prépare à vagabonder dans les cieux. Le calme et la grandeur de l'univers sont à ma portée.
Cela sera un contraste certain avec le petit bout de vie qui m'attend pour le 19 juillet qui ne sera que bruit et bougeotte . Ajoutez à cela la maison qui devrait m'attendre aussi dans quelques mois et qui est là, quelque part.
Bref il n'y a que du mouvement autour de moi. Le mouvement c'est la vie comme il est dit en Inde. Mais quand on vous dit que vous allez être arrêté 15 jours après une arthroscopie et opération du ménisque, votre univers semble se figer. La peur de l'immobilité.

jeudi 30 avril 2015

Liverpool

Ce que j'aime dans ces villes, c'est la multitude d'explications que l'on peut trouver à la moindre décoration ancienne.

lundi 27 avril 2015

Cette fois c'est sûr

Comme disait la chanson,
The Times, They Are A-Changing. Premier achat de ce que je suppose être une longue série.
Il y a un intrus qui s'est glissé pour une intruse qui va prendre toute la place et devenir le centre.
Étrange sentiment que d'acheter tout seul pour celle que j'attends et qui n'est pas là.Étrange sentiment que de franchir le troisième étage de Primark.Étrange sentiment que de demander à une employée où se trouvent les vêtements pour les "newborn girl" parce que je voyais que des trucs en bleu autour de moi.Étrange sentiment que de prendre une layette et après 2 longues minutes de contemplation, la reposer car elle faisait "vraiment trop rose".

Décidément, oui. Bob Dylan a raison.

Repos


Liverpool. Le repos après et avant tout le stress. Une Kindle, un cappuccino Costa. Ce sont ces petits moments faits de tous petits rien.

samedi 25 avril 2015

Away..one more (last?) time

Départ pour Liverpool quand le coeur est à Rouen et mes boys à Montpellier. Je l'ai souvent dit: il y a un temps pour tout. Et je pense que j'écris ici la fin d'un beau et long chapitre.
Assez ironiquement, mon passeport arrive à expiration dans un mois. La fin d'une glorieuse décennie à la Bilbon.
Je dirais peut-être comme Sam, "well, I'm home" et on verra une porte qui se ferme. Il est temps pour le hobbit de se poser un peu dans sa Comté personnelle. En attendant de repartir.

mercredi 8 avril 2015

Une photo de Printemps

Rouen. Même ici, là Printemps arrive. Et avec cette nouvelle saison, le florilège de photos Instagram de fleurs. Après les décorations de Noël, ce qu'il y a dans nos assiettes (et heureusement que Instoilet n'existe pas..) et autres livres et photos de pieds au bord de piscine, voici les fleurs.
Et au milieu des fleurs, un singulier individu..

Time

Rouen. Coucher de soleil

samedi 4 avril 2015

Ces moments

Rouen. La fatigue d'une semaine. Un réveil plus matinal que voulu et espéré. La fatigue est là mais l'idée de cette journée tranquille nous fait goûter à chaque instant. On se met à penser à un fauteuil confortable, à ses lectures en retard et à un bon capuccino. En fait, c'est un ciel gris plombé à la normande qui fait penser ainsi. Si ce dernier avait été bleu (je connais quelqu'un qui l'aurait vu bleu une fois mais il n'est pas très fiable), j'aurais remplacé "fauteuil confortable" par "coin au soleil", assurément.

samedi 28 mars 2015

Vince, Ari et leur Entourage

Sont de retour! Cette série de la fin des années 2000 nous a fait découvrir que Entourage était un mot que la langue anglaise n'avait pas su inventer et aussi que Hollywood est un aimant à à peu près tout. Elle revient donc, et au cinéma cet été. Même si je ne le verrai qu'en DVD car il n'est pas question de voir une seule VF du gang, j'ai hâte de retouver leur camaraderie. Cette série vous donne l'impression d'être dans Hollywood et de faire partie de cette bande de copains (même quand ils croisent les épées) en mode VIP. Comme si, nous aussi, avions la belle vie. Cette série est d'ailleurs responsable de ma collection de 13 montres FOSSIL, merci Drama..
Dans ma frénésie d'achats post séparation  et le binge watching auquel je me livrais, j'ai donc découvert Eric et Turtle en Australie quand elle n'était qu'un petit bip sur le radar des séries. J'ai acheté le livre de la série en 2008. Et en 2015 quand j'ai rouvert le livre, je me suis dit que revoir les premiers épisodes pourra s'avérer un peu douloureux pour les yeux, quand on sait à quel point elle est toujours au top de la mode.

mercredi 25 mars 2015

Le prix de la connaissance.

Elles sont bien rares les affiches qui me font exploser de rire. Celle-ci pour les éditions Pour les Nuls est d'une rare finesse et me penser à cette blague sur Abraham Lincoln dont une des grandes citations était: "Méfions-nous de ce que nous lisons sur internet"

Dans la catégorie Nous Sommes Peu De Choses



et je rajoute dans le panier ce cliché de la Terre pris de Mars.


mardi 24 mars 2015

Un air de famille...




Je suis certain qu'il y a une bonne explication pour la photo de Scarlett Johanson par Annie Leibovitz et cette affiche de 2015. D'accord c'est la même maison mais ça sent un peu trop la photocopieuse.

vendredi 20 mars 2015

Eclipse

Aujourd'hui à Rouen c'est l'éclipse!
Aujourd'hui nous ne faisons qu'un avec l'univers!
Aujourd'hui l'infiniment grand nous appelle!
Aujourd'hui....

dimanche 15 mars 2015

Vive le merveilleux

Est-ce donc la presque imminence de la paternité qui me fait me replonger dans la Fantasy (et le Merveilleux)? Je ne parle pas de celle qui tâche avec des sous-auteurs, mais celle qui a permis à des milliers de gens de s'évader. Les Moutons Electriques a décidé de nous en parler et a lancé le financement participatif pour Le nouveau Panorama Illustré de la Fantasy et du Merveilleux. Publié il y a 10 ans, je me rappelle le Noël où je l'ai reçu et je me rappelle aussi les jours qui ont suivi. Je m'asseyais dès que je le pouvais et me plongeais dedans à chaque occasion. Entre les "Ah bon?", les "Ah, oui, je me rappelle", les notes pour lire tel ou tel auteur, ce fut un voyage enchanteur. Si vous voulez essayer ce voyage, c'est par là:

jeudi 12 mars 2015

Je n'aime pas 2015

Terry Pratchett n'est plus. Et ce dernier tweet est un magnifique hommage:


Si ce grand écrivain n'allait pas bien, c'est toujours une étrange pensée que de se dire que les livres que l'on voit de lui en librairie sont ceux d'un auteur dont les nouveautés ne viendront plus et dont on dira: je l'aimAIS bien. Alors qu'on l'adore toujours.

samedi 7 mars 2015

Welcome hither as spring is to the Earth

C'est fou comme je deviens Homo Soleillus. Mes hivers de Juillet à Melbourne, sans aucun doute. Néanmoins, en sortant aujourd'hui, j'ai senti quelque chose que je n'avais pas senti depuis longtemps: la chaleur. 
Alors que j'avais mon "Shakespeare after All" en main (et juste pour le plaisir de me replonger encore dans l’oeuvre du Barde), j'ai senti ce début de printemps. Les oiseaux qui s'expriment, l'odeur des arbres du Jardin des Plantes. Dans quelques heures, je serai autour de la furie d'un terrain, tout comme demain. Mais en ce moment, je hume le temps suspendu..

vendredi 6 mars 2015

Il revient

Il y a plusieurs style de photos sur internet. Il y la nourriture (qui semblait absente avant Instagram), les chats et au mois de mars en France il y a les cielfies pour reprendre ce que dit la Nouvelle Édition et Ariel Wizman. Je pense surtout que c'est Homo Soleillus qui se réveille et qui, enfin, peut regarder le ciel.

Harrison Ford et son accident

Outre cette légende du cinéma qui semble immortelle pour les internautes, j'ai adoré le commentaire: "l'acteur a atterri sur un golf où il a été secouru par des médecins qui jouaient". Note pour plus tard.

mercredi 4 mars 2015

Adam qui recherche Eve

L'émission dont tout le monde parle sur D8, qui utilise abondamment des BO et 2 Steps from Hell. On y retrouve encore un type tatoué au français pas très assuré. Mais surtout, SURTOUT, ils utilisent la citation de Mark Twain de la colonne de droite de ce blog. Là, j'ai mal.Bon d'accord, la mienne est en anglais, mais quand même.

Eux aussi risquent quand même d'avoir mal avec tout ce soleil et si la production ne leur donne pas de crème solaire, ils vont regretter certains poses.


mardi 3 mars 2015

Meetic et un pirate

Je trouve très drôle de recevoir un spam de Meetic où soit-disant ma photo est en ligne avec mon profil et lire en bas que 100% des profils sont vérifiés.

samedi 28 février 2015

Digital Detox

Rouen. Je viens de finir Digital Detox sur Canal +. Je le regardais sur mon ipad, ma tablette Samsung à côté du lit, avec mon Note 4 à proximité.  Je repensais à ce blog et à ses débuts. Mettre une photo était un exploit et quand youtube est apparu, un nouveau monde s' est ouvert. Plus de 10 ans après,  la paresse de poster un lien youtube a été remplacée par poster une photo de mon téléphone.  Ah oui, à l'époque la France était en révolution avec l'imode de Bouygues qui pouvait envoyer des photos de 50 ko!
Maintenant ce blog souffre des réseaux sociaux. Tout d'abord par la fréquence des messages et aussi par leur laconisme. On ne prend plus le temps de se mettre tranquillement devant l'écran. Pourtant, j'estime cet endroit numérique bien plus sacré que ma page Facebook ou Twitter, même si je ne mets rien sur ma vie privée ou sur ma vie de tous les jours. Les territoires numériques ont des rites bien étranges. Avant eux, j'errais sur le web en aventurier. Je me faisais des safaris wikipedia, allant de liens hypertextes en liens hypertextes pour étancher une soif de connaissance qui était ainsi à un clic de moi.  Passant des origines de Captain America pour finir par la guerre des Boer n'aurait jamais pu être fait auparavant.
Alors quelles pourraient être mes résolutions après ce reportage? Je pense que cela pourrait être de reprendre du temps. Chaque instant Facebook est un instant à moi en moins. Un instant où je ne peux pas tourner une page. Écrire une histoire et laisser mon esprit divaguer, sur ce blog ou pas. C'est être actif et non passif. C'est ne pas céder à quelques phrases écrites sur un statut et se poser et produire un texte construit. C'est aussi être dans l'Ici et non l'Ailleurs, même si je suis condamné à toujours être attiré par ce dernier.
Voyons si je peux modifier un peu mon comportement. (Rires dans la salle, mais ça ne fait rien)

vendredi 27 février 2015

Poétiques derniers mots de Spock.


Une couleur de lettre

Alors que le monde s'interroge sur la couleur d'une robe, on apprend à un univers incrédule que les cases des lettres A et B sont de la même couleur dans ce petit graphique. Je ne dois pas être normal..(ou alors c'est la même propagande que les Habits Neufs de l'Empereur..)

jeudi 19 février 2015

13 Février

La mort n’est rien, je suis seulement passé dans a pièce à côté.
Je suis moi.
Vous êtes vous.
Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné.
Parlez-moi, comme vous l’avez toujours fait.
N’employez-pas un ton différent.
Ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez a rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez ou ne priez pas souriez, pensez à moi.
Que mon nom soit prononcé a la maison comme il a toujours été.
sans emphase d’aucune sorte, sans aucune trace d’ombre.
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de votre vue?
Pourquoi serais-je hors de vos pensées?
Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

lundi 2 février 2015

Et de 26

Vingt-six. C'est le nombre de Superbowl pour moi maintenant. 26. Le temps passe et aimer le sport, c'est vivre en saisons, toujours conscient des années qui défilent. Il fut un temps où je pouvais donner tous les vainqueurs que j'avais pu voir. Ce temps est depuis longtemps révolu. Vingt six ans.
Je me rappelle de ce premier poster dans ma chambre et l'évolution de ma passion. Si on m'avait dit...
Vingt-six ans. Bon, c'est sûr qu'avec le temps qui passe ils deviennent de plus en plus dur à suivre jusqu'au bout, confessons-le. La semaine qui s'en suit est toujours bien longue. Et de plus en plus longue.

dimanche 1 février 2015

Remède contre le mauvais temps

Rouen sur Gris. Autre nom de la ville en automne et en hiver. Et aussi au printemps parfois. Rouen est dans une cuvette et ça se ressent. Ah oui, quand il fait beau trop longtemps nous sommes punis par de la pollution.
Alors que faire pour avoir un peu de bleu et de beau (à part déménager)? Je me suis surpris à me jeter sur la saison 2 de Black Sails cette semaine car il y fait beau justement! Le scénario n'est pas fabuleux mais au moins je vois des eaux limpides et un ciel bleu de paradis.



Ensuite eh bien je me suis acheté mon premier jeu pour Ps3. On me les prête toujours et d'habitude après les avoir finis je les rends aux gentils propriétaires. Je n'avais pas pu finir Red Dead Redemption. J'avais adoré ce jeu car il me rappelait l'Arizona et surtout, comme on le voit, la haute définition fait des miracles. N'en pouvant plus le week end dernier, j'ai béni les baisses de prix et Mr Amazon est passé. Ma télé 124 cm (à quelques centimètres près) a fait le reste et je suis retombé dedans. Tout cette semaine, j'ai fait ma cure de luminothérapie. Et j'ai parfois juste eu l'envie de me balader à cheval dans le jeu pour avoir ma dose de soleil et de beauté. Ce que j'ai fait. Il ne manquait juste que le vent.

samedi 31 janvier 2015

Night

Ce temps de fin janvier. Sombre, froid et humide. Ce temps fait un son si particulier. Celui des gouttes sur la fenêtre. On imagine alors un monde fait de capuccinos rt de macarons, de nourriture chaleureuse comme les bonnes crêpes au chocolat de mon enfance.
On imagine un monde aux canapés confortables et rebondis. Où l'on s'évade à voir le ciel bleu sur son écran. Où le seul bruit de la pièce est celui des pages que l'on tourne.
En fait, c'est un temps à histoires. Tout simplement.

mardi 20 janvier 2015

Fort Knox

Si votre mot de passe fait partie de des 25 les plus donnés en 2014, votre mail ne l'est pas, de Fort Knox.
1. 123456
2. password
3. 12345
4. 12345678
5. qwerty
6. 123456789
7. 1234
8. baseball
9. dragon
10. football
11. 1234567
12. monkey
13. letmein
14. abc123
15. 111111
16. mustang
17. access
18. shadow
19. master
20. michael
21. superman
22. 696969
23. 123123
24. batman
25. trustno1